Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Recommandations de la HAS : développer la transplantation rénale, traitement le plus efficient de l'IRCT

Mis à jour le jeudi, 06 septembre 2012 12:51 - Écrit par Yvanie le jeudi, 06 septembre 2012 12:48

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de rendre publiques des recommandations visant au développement de la transplantation rénale en France, prise en charge la plus efficiente de l’insuffisance rénale chronique terminale.

La HAS mène depuis plusieurs mois une évaluation medico-économique des stratégies de prise en charge de l’insuffisance rénale chronique terminale. Elle publie aujourd’hui, en collaboration avec l’Agence de la biomédecine, un premier volet de ce travail consacré spécifiquement à l’analyse des possibilités de développement de la transplantation rénale en France.

Renaloo a pris une part active dans ce projet, en participant à la fois au groupe de travail et au groupe de relecture.

La transplantation rénale occupe une place particulière parmi les différentes stratégies de prise en charge de l'insuffisance rénale terminale, car elle est à la fois la plus efficace sur un plan médical et la moins coûteuse, donc la plus efficiente. 

Le développement de la transplantation, notamment de la greffe rénale, a d’ailleurs été identifié comme une priorité nationale, ce qui a conduit le Gouvernement à annoncer le plan greffe 2012-2016.

Les recommandations s‘articulent autour de quatre thématiques :

1. Augmenter les prélèvements sur donneurs décédés 

  • améliorer le recensement des donneurs, 
  • diminuer le taux de refus
  • élargir le pool de donneurs potentiels, en augmentant le recours aux donneurs à critères élargis et en développant les prélèvements sur donneurs décédés après arrêt cardiaque
  • Veiller à l’amélioration de la qualité des greffons (temps d'ischémie, modalités de conservation, etc.) afin de favoriser un allongement de leur survie. 

2. Développer les prélèvements sur donneurs vivants 

  • créer des postes de coordinateurs dédiés à la prise en charge des donneurs vivants 
  • améliorer et contrôler l’utilisation effective dans les établissements des financements fléchés sur l’activité « donneurs vivants » par les services concernés 
  • garantir la neutralité financière aux donneurs vivants en clarifiant les modalités de prise en charge financière, y compris lorsque le donneur réside à l’étranger
  • garantir le suivi au long cours des donneurs vivants, dont les modalités doivent être précisées
  • informer et améliorer la communication auprès des professionnels de santé, des patients et du grand public sur la transplantation à partir de donneurs vivants.
  • garantir à l'ensemble des patients une information sur l’ensemble des options de traitement envisageables, sur leur efficacité comparée et les risques associés ; la possibilité d’une transplantation rénale à partir de donneur vivant doit être présentée comme une modalité à part entière.  

3. Améliorer l’accès à la liste d'attente de transplantation

  • élaborer d’un document de référence destiné aux patients et à leurs proches, expliquant les modalités de prise en charge de l’IRCT et indiquant les limites, les bénéfices et les risques de chaque modalité de traitement ;
  • élaborer des recommandations professionnelles visant à organiser le processus de décision d’accès à la liste d’attente d’une transplantation rénale, à préciser les modalités et les critères d’inscription des patients approchant du stade terminal de l’IRC ainsi que la révision périodique des motifs de non-inscription. 

4. Améliorer le suivi des receveurs

Les recommantations sur le site de la HAS

 

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.