Les dernières actualités

Suites des EGR : les propositions de l'Assurance Maladie pour améliorer la prise en charge de l'insuffisance rénale

Mis à jour le mercredi, 02 juillet 2014 05:47 - Écrit par Yvanie le mercredi, 02 juillet 2014 05:32

L’Assurance maladie présente 25 propositions dans un rapport, intitulé « Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses ». Le gouvernement s’appuie traditionnellement sur ces préconisations pour construire son budget de l’année suivante.

Un chapitre de ce rapport est consacré à l’insuffisance rénale et une bonne partie des mesures proposées sont directement issues des Etats Généraux du Rein, qui y sont d’ailleurs mentionnés.

Pour l’Assurance Maladie, une meilleure prise en charge de l’insuffisance rénale passe notamment par l’amélioration du dépistage et la prévention de l'insuffisance rénale chronique terminale, l’amélioration de l'accès à la greffe rénale, l’optimisation de la prise en charge en dialyse et la maîtrise les dépenses de transport pour la dialyse.

Pour la greffe, il est proposé de réduire les inégalités territoriales dans l’accès à la liste d’attente, à partir d’une analyse par centres de dialyse et d’une plus grande transparence des conditions d’inscription.
Il s’agit également de favoriser le recours à la greffe de donneurs vivants, en accompagnant mieux les donneurs et en leur garantissant une réelle neutralité financière, avec l’objectif de passer de 400 à 800 greffes de DV par an en 5 ans.

Pour la dialyse, l’objectif est de favoriser un meilleur accès à l’autonomie des patients (dialyse à domicile, autodialyse, UDM…), notamment en utilisant des leviers financiers (diminution des tarifs des séances en centre lourd, passage à des forfaits hebdomadaires de dialyse...) et adaptation des forfaits aux nouvelles techniques (hémodialyse quotidienne…). Le recours à la dialyse à domicile serait encouragé (dialyse péritonéale ou hémodialyse), avec la prise en charge de l’intervention d’infirmières libérales, la participation de prestataires de services et le remboursement de dispositifs de télésurveillance…

L’Assurance Maladie souligne également l’insuffisance d’information des patients sur les différentes possibilités de traitements et préconise que des documents soient réalisés et diffusés à chacun d’entre eux et relayés sur les sites qui leurs sont destinés.

Enfin, elle recommande une meilleure formation des néphrologues à l’ensemble des techniques, notamment à la dialyse autonome.

> télécharger la 1ère partie du rapport sur l’IRC : « Améliorer la qualité du systéme de santé et maîtriser les dépenses »

> télécharger la 2ème partie du rapport sur l’IRC : « charges et produits, les propositions »