Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Chute du prélèvement d'organes en Ile de France : il est temps d'agir...

Mis à jour le dimanche, 21 septembre 2014 03:07 - Écrit par Yvanie le dimanche, 21 septembre 2014 12:55

Entre janvier et août 2014, les hôpitaux de l’AP-HP ont enregistré une baisse de 17,5% du nombre de donneurs d'organes recensés et de 25% du nombre de donneurs prélevés par rapport à 2013. Seulement 84 prélèvements ont eu lieu, contre 113 à la même date l’an dernier.

Cette diminution alarmante semble en partie liée à la progression du taux de refus des familles, qui atteint désormais 47%, un record en France, la moyenne nationale en 2013 était de 32,9%... Cette inflation du refus semble très spécifique à l’Ile de France. Une région dont le rôle est majeur au plan national, puisqu’elle a représenté en 2013 30% du total des greffes réalisées en France (5 123) et 30% des patients inscrits sur listes d'attente (5820 / 18976)

Un des principaux sites concernés est la Pitié Salpêtrière. En 2013, 39 donneurs potentiels y avait été recensés et 21 prélevés, contre respectivement 22 et seulement 5 en 2014...

Cette chute a bien entendu un impact majeur sur la greffe. Le nombre de transplantations rénales réalisées sur ces huit mois est en baisse de 12% par rapport à 2013 (383 contre 436).

Une baisse réelle des donneurs potentiels, ainsi qu'un éventuel manque d'exhaustivité du recensement pourraient également en partie expliquer ce phénomène.

Mais des motifs organisationnels et politiques sont également évoqués. Des sources « autorisées » confirment l’existence de conflits entre hôpitaux, entre personnes, qui auraient pu conduire à une forme de « prise en otage » du prélèvement d’organes.

Il est quoi qu’il en soit urgent que les différents acteurs que sont l’AP-HP, l’Agence de la biomédecine, l’ARS Ile de France et le Ministère de la santé identifient ces motifs et trouvent une solution rapide à cette situation, dont les malades en attente de greffe sont les premières victimes.

 

 

1 commentaire
 
0 # Gerard de Lyon - Le 22 septembre 2014 à 12h02
39 donneurs potentiels en 2013 ... 22 en 2014 .... bon, si c'est du à moins de morts par accident, on ne peut que s'en féliciter. En revanche, si c'est du a des querelles de personnes, comme indiqué dans l'article, LA C'EST INADMISSIBLE !!!!! Une ENQUETE de la part des Associations "dites" représentatives s'impose, je pense !!!!!!
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.