Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Grève à la clinique du Pont de Chaume de Montauban Stop à la prise en otage des patients dialysés !

Mis à jour le samedi, 07 novembre 2015 12:11 - Écrit par Yvanie le vendredi, 06 novembre 2015 04:27

Depuis plus de deux semaines, une partie du personnel soignant de la clinique du Pont de Chaume, à Montauban, est en grève.

Cette grève a un impact délétère pour les patients dialysés de la clinique, qui doivent se rendre sur place trois fois par semaine pour y recevoir leur traitement, pendant une durée de 4 à 5h.

Si pour la plupart des autres activités médicales, des lieux de replis ont été trouvés, il n’est pas envisageable pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale et traitées par dialyse de les transférer ailleurs. La Clinique du Pont de Chaume étant le seul centre de dialyse du département.

La dialyse est vitale !

Ces patients doivent leur survie à ces séances. Il sont fatigués et fragiles. Le fait de manquer ou de retarder une séance peut avoir des conséquences médicales dramatiques.

Les difficultés d’accès à la clinique, le contexte conflictuel, les incertitudes quant à la possibilité d’être traité sont inacceptables pour des patients aussi vulnérables.

Renaloo tient à rappeler à l’ensemble des parties prenantes les responsabilités qui sont les leurs :

  • Au personnel gréviste, l’éthique et les valeurs du soin qui sont inhérents à leur métier. Sans remise en question du droit de grève, les risques qu’ils font courir à leurs patients en refusant les réquisitions relèvent de la maltraitance et de la non assistance à personnes en danger ;
  • A la direction de la clinique et au groupe Vedici, l’impérieuse nécessité de trouver sans délai une issue à ce conflit en s’engageant de manière volontariste dans les négociations ;
  • A la Préfecture du Tarn-et-Garonne, à la Gendarmerie Nationale, à l’Agence Régionale de santé (ARS), au Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, leur rôle est de faire appliquer les réquisitions, d’assurer par tout moyen la continuité des soins dans de bonnes conditions pour les patients et de tout mettre en oeuvre pour que le conflit prenne fin au plus vite

Les patients dialysés sont les otages de cette grève, qui met en jeu leur santé et leur vie. Nous demandons instamment qu’il soit mis fin à cette situation intolérable.
 

Les nouvelles de la grève :

> Ordonnance du 6/11/2015 rendant les piquets de grève illégaux et interdisant les barrages filtrants

> Article Actusoins du 6/11/2015 : la grève se poursuit

> Article la Dépêche du 6/11/2015 : La clinique du Pont de Chaume toujours paralysée
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.