Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Le rapport REIN 2014 est paru : qui sont les patients dialysés et greffés en France et comment sont-ils soignés ?

Mis à jour le samedi, 02 avril 2016 09:39 - Écrit par Yvanie le mardi, 29 mars 2016 10:54

Issu du registre du même nom, géré par l'Agence de la biomédecine, le rapport REIN propose comme chaque année les données statistiques, épidémiologiques, sur les patients traités par greffe ou dialyse en France…

On y apprend notamment que fin 2014, près de 80 000 personnes étaient en traitement de suppléance en France

  • 44 500 en dialyse (56 %)
  • 35 000 (44 %) avec une greffe fonctionnelle

La répartition de ces pourcentages n’évolue pas depuis plusieurs années (on rappelle que les objectifs fixés par les pouvoirs publics sont que les patients greffés soient majoritaires en 2018). 

3 241 patients ont été greffés au cours de l’année. Parmi eux, 518 (16%) ont reçu le rein d’un donneur vivant. 

Lorsque les reins ne fonctionnent plus, la greffe préemptive (sans passer par la dialyse) est aujourd'hui reconnue comme la stratégie la plus recommandée, lorsqu'elle est possible.

Au cours de l'année 2014, seulement 424 greffes préemptive ont été réalisées, tandis que plus de 10 000 nouveaux patients ont débuté la dialyse (dont 35% en urgence). 

Aucune augmentation du nombre de patients en dialyse autonome, à domicile notamment (moins de 7% des patients), n’a été observée par rapport aux années précédentes. La moitié des patients dialysés ont plus de 70 ans.

Les données publiées montrent de très grandes différences de prise en charge entre les régions : selon le lieu où l'on est soigné, on n'a pas les mêmes chances d'accéder à la greffe, dans des délais qui sont eux-mêmes très variables, ou encore à des modalités de dialyse autonomes. 

Renaloo milite pour que les données du registre soient rendues publiques, pas seulement par région, mais aussi par établissement. La transparence de ces données permettraient notamment aux patients d'être informés des pratiques des services où ils sont soignés. Compte tenu des disparités observées, c'est bien le moins qu'ils puissent attendre...

> Consulter le rapport REIN 2014 en pdf

> D'autres données plus spécifiques à la greffe sont également disponibles, par équipe cette fois, dans le Rapport annuel de l'Agence de la biomédecine

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.