Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Ombres et lumières du parcours des donneurs vivants : les résultats d'une grande enquête publiés

Mis à jour le mercredi, 18 janvier 2017 03:40 - Écrit par Renaloo le mardi, 17 janvier 2017 09:45

Les trois moments du parcours des donneurs

Le questionnaire comportait, aux trois moments de l’enquête, une douzaine de questions ouvertes, laissant la possibilité aux donneurs vivants d’exprimer leurs points de vue. Or, les questions auxquelles les donneurs ont le plus répondu ne sont pas les mêmes aux trois moments de l’enquête.

Ces variations informent sur l’évolution des états d’âme du donneur au fil du temps : quête d’un sens avant l’opération, traces d’un séjour hospitalier trois mois après, volonté d’informer les autres, un an après.

Juste avant l’opération, les questions ouvertes qui recueillent près de 90 % de réponses de la part des donneurs ont trait au sens de l’acte qu’ils s’apprêtent à accomplir. Pour vous, quel mot ou expression évoque le mieux le rein,l’insuffisance rénale, le don du rein ? Ils ont le sentiment de vivre une expérience exceptionnelle, et saisissent toutes les occasions pour tenter d’y voir plus clair, en regrettant souvent que le parcours médical antérieur à l’opération ouvre trop peu d’espace à l’écoute et à la possibilité d’en parler.

Trois mois après l’opération, l’interrogation qui recueille le maximum de réponses (43%) concerne la façon dont ils ont apprécié leur séjour hospitalier. Si vous deviez changer une seule chose au cours de l’hospitalisation ? Le souvenir de l’hôpital est encore vif et le séjour ne s’est pas toujours passé au mieux : absence d’écoute de la part des soignants, médecins et chirurgiens trop distants, sortie trop rapide, mauvaise qualité des repas, sans compter les douleurs et les complications post-opératoires.

Un an après le don, la question qui recueille le plus grand nombre de réponses (48%) diffère fortement des deux précédentes. Sensibilisez-vous au don d’organe votre entourage et au-delà de votre entourage ? L’expérience a trop changé leur existence pour qu’ils ne cherchent pas à en faire profiter les autres.

3 commentaires
 
+2 # tinette - Le 19 janvier 2017 à 01h39
Très intéressée par cette enquête ayant dans ma famille proche des situations de donneurs potentiels.
Les informations fournies au donneur potentiel, lors d'un entretien au centre hospitalier, sont incomplètes et ce serait intéressant que cette enquête leur soit remise... réfléchir au don, avec le plus d'éléments concrets...
les problèmes financiers aussi ne sont pas une mince affaire...
merci pour ce travail et proposition de mon aide(dans la mesure de mes disponibilités) pour continuer ce travail.
Tinette
 
 
+2 # Nadine brc - Le 20 février 2017 à 08h35
Bonsoir très intéressant cette enquête je commence le parcour du donneur ,j ai pu faire le même jour radio poumon ,clairance, une multitude de prélèvement de sang bien sûr tout ça a jeun et la veille urine de 24h ,pour une première j ai trouvé les infirmières et médecin a l écoute bonne soirée à tous
 
 
+1 # malou441 - Le 11 mars 2017 à 12h43
nadine BRC, je vous félicite pour votre courage, étant moi-meme une receveuse; greffée mi novembre 2016. J'aurais apprécié qu'une personne de ma famille ait un coeur aussi gros que le votre et ne me laisse pas croupir dans cette prison qu'est la dialyse pendant plus de deux ans. Bravo! Bonsoir
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.