Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

82 000 patients vivent en France grâce à la dialyse ou la greffe rénale

Mis à jour le mardi, 09 mai 2017 09:23 - Écrit par Renaloo le mardi, 09 mai 2017 09:18

Ces chiffres sont issus du Rapport 2015 du registre REIN, qui vient d’être publié.

Plus de 82 000 personnes (dont 61% d’hommes et 39% de femmes) ont été en traitement de suppléance en France en 2015, soit près de 3 000 de plus qu’en 2014 (+2,5%), dont 44% étaient greffées (36 000) et 56% dialysées (46 000).

La répartition entre la dialyse et la greffe est variable selon régions. Dans 5 d’entre elles (sur 22), le nombre des patients greffés dépasse celui des patients dialysés (Pays de la Loire, la Basse Normandie, la Franche-Comté, la Bretagne et Poitou Charentes).

11 093 nouveaux patients ont commencé la dialyse au cours de l’année.

Le nombre de patients âgés ou très âgés en dialyse est en augmentation régulière : 40% d'entre eux ont plus de 75 ans (18 300) et 12% plus de 85 ans (5 500).

Déclin de la dialyse autonome
L’immense majorité des patients dialysés (93,6%) est en hémodialyse.

La dialyse autonome (dialyse péritonéale, hémodialyse à domicile et autodialyse) continue de décliner (moins de 25% des patients en 2015, contre près de 28% en 2011), au profit de la dialyse en centre et des unités de dialyse médicalisées (UDM).

Les nouveaux greffés
3 488 patients ont été greffés au cours de l’année
, dont 518 (16%) à partir d’un donneur vivant.

433 patients (12%) ont été greffés sans passer par la dialyse (greffe préemptive) : 154 à partir d’un donneur vivant et 287 à partir d’un donneur décédé. La greffe préemptive est reconnue comme la meilleure stratégie de traitement (espérance et qualité de vie). 

Longévité des greffons
La moitié des reins greffés fonctionnent encore après 14 ans (on parle de médiane de survie des greffons). Certains greffons ont une longévité bien plus importante : ainsi, 10 patients en France sont greffés depuis plus de 45 ans.

Au cours de l’année 2015, 1055 patients sont retournés en dialyse parce que leur greffe a cessé de fonctionner.

Parmi les greffes réalisées dans l’année, 600 étaient des retransplantations (patients greffés pour la 2ème, 3ème, parfois 4ème fois, voire plus).

Retards dans l’inscription sur liste d’attente
L’inscription sur la liste d’attente de greffe devrait être réalisée au moins un an(1) avant le démarrage de la dialyse.
En pratique, la moitié des patients de moins de 60 ans (pour lesquels les contre-indications à la greffe sont peu fréquentes) ne sont toujours pas inscrits sur la liste d’attente après un an de dialyse.

L’inscription est encore plus limitée pour les patients plus âgés, ou pour ceux qui ont d’autres maladies (notamment le diabète)

Liste d’attente et pénurie
Durant l’année 2015, 16 529 patients ont été candidats à la greffe rénale (= inscrits sur la liste d’attente). Leur nombre est en progression de 6% par rapport à 2014.

Une fois l’inscription réalisée, il faut encore attendre la greffe. Il faut ainsi plus de deux ans (27 mois) pour que la moitié des patients de moins de 60 ans soient greffés.

Si on additionne les durées d’inscription et d’attente, les patients de moins de 60 ans passent donc en médiane plus de trois ans en dialyse avant d’être greffés.

> Télécharger le rapport REIN 2015

(1) Recommandations de bonne pratique publiées par la Haute Autorité de Santé (octobre 2015). 
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.