Les dernières actualités

Fin de l’obligation de double contraception avec le mycophénolate : une victoire pour Renaloo et les patient-e-s

Mis à jour le samedi, 16 décembre 2017 02:56 - Écrit par Renaloo le samedi, 16 décembre 2017 02:43

Le mycophénolate (Cellcept® et génériques, Myfortic®) est un médicament antirejet qui, s’il est utilisé pendant une grossesse, peut provoquer des fausses-couches et des malformations chez le foetus.

Fin mai 2016, Renaloo a interpelé l’ANSM au sujet du nouveau dispositif de prévention des grossesses pour les patient-e-s prenant du mycophénolate.

Il prévoyait en effet des contraintes importantes :

Ces mesures nous sont apparues à la fois arbitraires, intrusives et inutiles, ce qui a été confirmé par l’enquête que nous avons menée auprès des patientes sur leur perception de ce nouveau dispositif.

L’ANSM a convenu que ces contraintes ne reposaient pas sur des bases scientifiques suffisantes et n’étaient pas acceptables pour les patient-e-s. Elle a donc saisi l’Agence Européenne du médicament (EMA) pour qu'elles soient modifiées.

Après plusieurs mois de démarches et de réunions, l'EMA vient d’alléger ces recommandations :

La voix des patient-e-s a donc finalement été entendue. La collaboration de Renaloo avec l’ANSM ne s’arrête pas là, puisque plusieurs actions autour de ce dossier restent à finaliser : la mise en oeuvre d'outils d'information des patient-e-s, la finalisation d'une étude à partir des données de l'assurance maladie, la réalisation de recommandations par la HAS sur la contraception des femmes transplantées, etc.  

L'ensemble du dossier (mise à jour le 16/12/2017)

> Renaloo interpelle l'ANSM (mai 2016)

> Voir les suites de cette action (mai 2016)

> Voir les suites de cette action (novembre 2016)

> Afin de mieux comprendre comment ce dispositif est perçu et ses conséquences pour les patientes, Renaloo a réalisé une enquête auprès des femmes transplantées sous mycophénolate : voir ses résultats (mars 2017) 
 
> Fin de l’obligation de double contraception avec le mycophénolate : une victoire pour Renaloo et les patient-e-s (décembre 2017)