Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Givre d'urée

Mis à jour le lundi, 04 avril 2005 12:38 - Écrit par Yvanie le lundi, 04 avril 2005 12:38

8 mai 2005, Le Quotidien du Médecin

Cela fait deux ans qu'une femme, maintenant âgée de 57 ans, hypertendue et insuffisante rénale chronique, a refusé l'hémodialyse. Un jour, après une semaine d'infection respiratoire virale, elle est trouvée dans un état de détresse respiratoire. Avant l'admission à l'hôpital, elle fait un arrêt cardiaque qui est récupéré par l'équipe d'urgence. Elle est hospitalisée en soins intensifs.
A l'examen, on est frappé par des dépôts cutanés diffus d'une matière cristalline blanche. Les examens de laboratoire montrent une hyperazotémie (azote uréique sanguin : 74,3 mmol/l), une élévation de la créatinine à 1 326 µmol/l, un taux de bicarbonates sanguins à 5 mmol/l, un trou anionique à 26, un pH artériel à 6,74 et une pression artérielle partielle en CO2 à 50 mmHg.
On découvre que la patiente est atteinte d'une pneumonie à Staphylococcus aureus. Le décès survient.
A quoi correspondent ces petits dépôts cristallins blanchâtres qu'elle avait au niveau de la peau ? Il s'agit d'un givre d'urée, rare manifestation dermatologique d'une importante hyperazotémie, qui survient quand l'urée et d'autres déchets azotés s'accumulent dans la sueur et cristallisent par évaporation.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.