Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Résultats préliminaires des activités de prélèvement et de greffe d’organes en 2004 en France

Mis à jour le samedi, 01 janvier 2005 12:38 - Écrit par Yvanie le samedi, 01 janvier 2005 12:38

31 janvier 2005, EfG

Les résultats préliminaires de l’activité de prélèvement et de greffe en France en 2004 enregistrent une augmentation significative par rapport à l’année 2003.

Un taux de prélèvement proche de 21 par million d’habitants et une activité de greffe en hausse de près de 16 %
Pour la première fois en France, le taux de prélèvement par million d’habitants (pmh) dépasse le seuil de 20 et s’élève, pour l’année 2004, à 20,9 (pour 18,4 pmh en 2003). 1 290 donneurs ont été prélevés en 2004 contre 1119 en 2003, soit une augmentation d’environ 15 %. En conséquence, l’activité de greffe à partir de donneurs décédés enregistre une augmentation de plus de 15,7 % en 2004, soit plus de 530 greffes supplémentaires par rapport à l‘année précédente.

Les accidents de la circulation ont continué à diminuer mais le nombre de donneurs a pu progresser grâce à une augmentation du recensement des donneurs dont la cause de décès est l’accident vasculaire cérébral. Il faut rendre hommage au travail des équipes de prélèvement dont l’activité a permis de confirmer les progrès réalisés depuis quatre ans pour augmenter le nombre de greffons disponibles pour les malades en attente de greffe. A noter, enfin, en 2004, un taux d’opposition au prélèvement qui reste similaire à celui de l’année passée et s’élève à 30 %.

Une augmentation très importante de l’activité de greffe pulmonaire et de la greffe pancréatique
L’activité de greffe pulmonaire a quasiment doublé en 2004 par rapport à l’année 2003 : 145 greffes réalisées en 2004 contre 76 en 2003. Cette augmentation est à rapprocher du travail récent mené conjointement par l’Etablissement français des Greffes et les experts de la greffe pulmonaire et cardio-pulmonaire. Ce travail a permis la mise au point de nouveaux critères médicaux de proposition et de non-proposition de greffons pulmonaires aux équipes de greffe et l’élaboration de recommandations d’experts pour améliorer la prise en charge des donneurs potentiels en vue d’un prélèvement pulmonaire1 .

Ce groupe de travail a également réalisé, de façon collégiale, un référentiel de la greffe pulmonaire et cardio-pulmonaire portant sur l’organisation et la qualité des pratiques. Les équipes rencontrent en effet depuis quelques années des problèmes d’organisation. Ce travail se poursuit actuellement par un audit de l’ensemble des équipes afin d’établir des recommandations pouvant servir à l’élaboration d’un prochain schéma d’organisation de la greffe pulmonaire en France.

Il faut de plus noter en 2004 une augmentation de la greffe pancréatique qui passe de 70 greffes en 2003 à 102 greffes en 2004 suite aux modifications des règles de répartition favorisant, dès 2003, la greffe rein-pancréas pour les diabétiques de type I insuffisants rénaux.

La liste d’attente :
En 2004, plus de 11 000 personnes ont eu besoin d’une greffe d’organe2 alors que 3 945 seulement ont pu être greffées. Le nombre de patients restant inscrits en liste d’attente au 31 décembre 2004 est de 6 707, soit une hausse de 1,9 % par rapport au 31 décembre 2003. Les patients en attente de greffe de rein restent de loin les plus nombreux : 5 593 malades restent inscrits en liste d’attente au 31 décembre 2004 (3,8 % de plus qu’au 31 décembre 2003). Enfin, 2 976 nouveaux patients ont été inscrits au cours de l’année 2004 pour une greffe de rein, soit une augmentation de 14,3 % par rapport à l’année 2003.

1Les recommandations du groupe d’experts SFAR-SRLF (Société française d’anesthésie réanimation-Société de réanimation de langue française), réuni par l’Etablissement français des Greffes, concernant les critères de prélevabilité des greffons pulmonaires et cardio-pulmonaires et la prise en charge des donneurs potentiels en vue d’un prélèvement pulmonaire seront éditées courant 2005
2 En effet, en 2004, 4 872 patients ont été nouvellement inscrits sur la liste d’attente alors qu’au 31 décembre 2003, 6 579 restaient inscrits en liste d’attente. Aussi, 11 451 patients ont eu besoin d’une greffe en 2004 (4872+6579).

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.