Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

22 juin 2020 : journée symbolique et année noire pour la greffe, au creux de la crise du COVID-19

Mis à jour le lundi, 22 juin 2020 10:11 - Écrit par Renaloo le lundi, 22 juin 2020 08:17

 Ce 22 juin 2020, c'est la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs.
Une 20ème édition particulière, sous le signe du COVID-19, qui nous rappelle la fragilité de l'activité de greffe en France. 

Alors que 2018 et 2019 ont été de bien mauvais crus pour la greffe, avec une diminution inquiétante de l’activité, on peut craindre que 2020 soit quant à elle une année noire. 

Si la plupart des équipes en France ont aujourd’hui - heureusement - repris les greffes rénales, l’interruption générale de la transplantation rénale entre le 18 mars et le 11 mai a eu des conséquences importantes. 

> Voir l'interview du Pr Alexandre Hertig sur les circonstances de l’arrêt et la reprise de la greffe rénale en France. 

 Ainsi, sur la période de mars à mai, le nombre de greffes rénales réalisées n’a été que de 229, contre en moyenne 809 en 2019, soit une diminution de 71% et près de 600 reins non greffés par rapport à l'an dernier.

Un décrochage qui s’explique à la fois par la diminution globale du prélèvement sur donneurs décédés en raison de la crise, mais aussi par le non prélèvement des greffons rénaux, alors que les autres organes vitaux ont pu être greffés.

 Ainsi, entre début avril et mi mai, environ 110 donneurs décédés ont été prélevés d’au moins un organe (coeur, foie, poumons…), mais leurs 220 reins ont été laissés en place et donc perdus.

➡️  La pénurie était déjà très importante, elle va encore s’amplifier. 

A l’occasion de cette journée nationale de réflexion sur le don et la greffe d’organes et de tissus qui se tient ce 22 juin, l’Agence de la biomédecine lance sa nouvelle campagne de sensibilisation « Un lien qui nous réunit tous ». L’objectif est de valoriser le rôle clé de tous les acteurs de la chaîne, professionnels de santé, associations, donneurs.  

Bien que l’épidémie semble s'apaiser, nous n’en avons sans doute pas fini avec le virus. 

  Quoi que l'avenir nous réserve, les appels à la générosité ne seront pas suffisants pour que la greffe rénale en France traverse cette tempète et se hisse au niveau des meilleures pratiques mondiales.

➡️  Il faudra aussi une réelle volonté politique, et la vision d’un "monde d’après" à la hauteur des espoirs des malades et de la santé publique.

 

 


Plus que jamais, dans ces moments difficiles, Renaloo est mobilisé à vos côtés, pour vous soutenir et vous accompagner.

 Retrouvez toute l'information et l'actualité de l’épidémie pour les patients ayant une maladie rénale, dialysés ou greffés et leurs proches

 Pour recevoir toutes nos infos et newsletters par mail, incrivez-vous !

 Vous souhaitez soutenir Renaloo ? Faites un don.

Courage et prenez soin de vous et de ceux que vous aimez.

 


 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.