Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Coronavirus : Renaloo adresse une lettre ouverte au Premier Ministre sur la reprise en présentiel des travailleurs à risque médical très élevé

Mis à jour le jeudi, 27 août 2020 02:46 - Écrit par Renaloo le jeudi, 27 août 2020 10:30

✅ Alors qu’un décret est attendu d’un jour à l’autre, mettant fin au 31 août aux dispositifs d’indemnisation permettant aux personnes à risque de forme graves de Covid19 et aux personnes cohabitant avec elles de ne pas se rendre sur leur lieu de travail, l’association Renaloo adresse une lettre ouverte au Premier Ministre Jean Castex.

✅ Renaloo rappelle que certaines personnes en âge de travailler s'avèrent extrêmement vulnérables face au virus. C’est notamment, mais pas uniquement, le cas des patients dialysés et transplantés, dont la mortalité observée en Europe en cas de contamination est de l’ordre de 20 à 30% et ne concerne pas seulement les plus âgés(1).

✅ Avec la parution de ce décret, lorsque le télétravail ne sera pas possible et que les conditions de sécurité pour leur retour au travail ne seront pas réunies, le seul recours serait désormais l’arrêt maladie, avec une indemnisation rapidement dégressive qui aurait rapidement des conséquences financières graves.

➡️ Renaloo demande à Jean Castex qu’un dispositif dérogatoire permette que ces personnes, déjà fortement éprouvées par des traitement lourds, ne soient pas contraintes de choisir entre la préservation de leur santé et leurs ressources, et qu’elles soient protégées des discriminations au travail liées à leur fragilité face au virus, dont la survenue est probable.

> Lire la lettre ouverte de Renaloo au Premier Ministre
 

Renaloo a participé mercredi 26 août, avec France assos Santé, à une réunion avec Olivier Véran, Ministre de la Santé. Il a confirmé la publication d’un jour à l’autre du décret mettant fin à la validité des certificats d’isolement au 31 août.

Nous avons plaidé pour qu’une indemnisation adaptée soit maintenue pour les travailleurs à très haut risque médical qui ne pourront ni télétravailler ni reprendre en présentiel, et nous pensons avoir été entendus. Cette lettre ouverte a pour objectif de formaliser et de renforcer cette proposition.

✅ On rappelle que Renaloo s'est fortement mobilisé, avec succès, dès le début de la crise, pour obtenir les dispositifs de protection des personnes fragiles et des personnes vivant sous le même toit leur permettant de se protéger du virus en ne se rendant plus sur leur lieu de travail.


(1) La mortalité des patients insuffisants rénaux dialysés et greffés contaminés par le Sars-Cov-2 est très élevée, désormais estimée au plan international entre 20 et 30%.

- Elle se situe respectivement à 27% et 22% en Europe, selon les données de l’EDTA

- A ce jour, 20% des patients transplantés rénaux diagnostiqués COVID+ en France sont décédés ; 25% de ces victimes du virus avaient moins de 60 ans. Cette mortalité concerne des personnes sensiblement plus jeunes que dans la population générale.

- Ces données sont cohérentes avec les résultats de l’Etude OpenSafely, ainsi qu’avec ceux de l’étude publiée tout récemment par le groupe Kayser Permanente, qui placent respectivement la transplantation d’organes en tête des pathologies à risques (respectivement HR X4,3 et risque supérieur à celui d’un IMC>45) 

9 commentaires
 
0 # alice666 - Le 28 août 2020 à 08h55
A quand 1 systématisation de la formation au handicap en entreprise?? Je suis retournee travailler au 14 juin sur conseil de mon chu et j'ai malgré tout subit des pressions et discriminations par rapport a mon statut et ma " fiabilite" en presentiel. 2e fois en 1 an. Je suis partie. Il faut former et sensibiliser aux profils rqth qu'il soit visible ou invisible... Je commence à en avoir plus qu'assez des préjugés en entreprises ( et encore si ce n'était qu'en entreprise) ! C'est lamentable. J'en viens à me demander si je dois cacher ma rqth a l'embauche.
 
 
+1 # Fabb - Le 28 août 2020 à 10h26
En recherche d’emploi et greffé, je me demande aujourd’hui au vue de la gravité du COVID si il est bon de poursuivre ma recherche.
Cette situation anxiogène et le fait que Mr Castex et son gouvernement prennent des mesures aussi inadmissibles me laisse pantois.
Aujourd’hui en France, certains décident au plus haut sommet de l’état de ne plus prendre en compte La santé des plus faibles, il faut que cela se sache
 
 
+1 # alice666 - Le 28 août 2020 à 10h34
Ils nous mettent en danger.
 
 
+1 # Chloe34 - Le 28 août 2020 à 01h17
Je suis professeur des écoles en insuffisance rénale terminale, je dois reprendre lundi, je me suis renseignée auprès de la médecine de prevention de mon académie pour savoir quelles mesures étaient envisagées pour protéger les personnels fragiles .
Réponse: "Aucune, si vous ne voulez pas venir, mettez vous en arrêt maladie".
N'y a t-il pas un recours contre cette mise en danger du personnel ?
 
 
-1 # alice666 - Le 28 août 2020 à 03h46
l'éducation nationale n'est pas connu pour 1/"savoir ce qu'il faut faire quand on sort de leurs cases" et 2/ "particulièreme nt protéger leurs agents fragiles" = je le sais bien j'en viens et en suis partie il y a un an pour cause d'oubli pur et simple de RQTH, aucunes excuses et forcée à être en arrêt dénigrée pendant 9 mois.

Et en même temps, vu que c'est la fin de la protection des personnes fragiles face au covid, évidemment ils n'ont rien de mieux à proposer que l'arrêt maladie, ce qui est préjudiciable au bout d'un moment.

En même temps, mon centre greffe dit "reprise" alors même eux ne savent pas comment nous protéger. On marche sur la tête
 
 
+1 # Kev1 - Le 10 septembre 2020 à 01h57
Bonjour à tous.

Je viens vers vous pour savoir si de nouvelles directives sont tombées concernant les personnes cohabitantes. En effet, ma femme étant greffée rénale j’ai pu bénéficier d’un certificat d’isolement jusqu’au 1er septembre. Depuis ce jour, retour au travail en présentiel car impossible de faire du télétravail. Malheureusement je suis toujours à la recherche de solutions alternatives car mon métier est contrôleur de train et de fait en contact permanent avec la population. De plus aujourd’hui notre département vient de passer en vigilance rouge. Bref autant vous dire que je ne suis pas du tout rassuré surtout quand je vois le comportement de nombreuses personnes. Après entretien avec la médecine du travail la solution serait un arrêt de travail ce qui je pense n’est pas là meilleure option. Bonne journée.
 
 
0 # nel - Le 15 septembre 2020 à 11h15
bjr, pouvez vous me renseigner à savoir si les entreprises pouvaient nous laisser en chomage partiel depuis le 30 juin pour vulnérabilité, car mon entreprise sans me le dire m'a mise en maladie mais non déclarée pour ma part à la sécu, résultat des courses, plus de salaire, pouvez vous me donner si vous avez un décret qui me certifie que j'ai ou pas raison
merci par avance et après le 31 aôut chomage partiel ou pas
 
 
0 # renaloo - Le 29 septembre 2020 à 12h49
@KEV1 en effet, pour le moment il y a peu d'options : la médecine du travail peut recommander dans votre situation un aménagement du poste afin que vous ne soyez pas en contact avec le public, mais il n'y pas d'obligation stricte pour l'employeur de s'y conformer. A défaut, un arrêt de travail est la seule option...
renaloo.com/.../...
 
 
0 # renaloo - Le 29 septembre 2020 à 12h51
@NEL voir l'article et les liens, tous les textes sont référencés : renaloo.com/.../...
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.