Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Beaune a accueilli la Course du cœur

Mis à jour le mercredi, 08 juillet 2009 08:58 - Écrit par Yvanie le jeudi, 01 janvier 2004 12:38

31 mars 2004, Le bien public

Destinée à sensibiliser le grand public à la réussite de la transplantation, et à la nécessité du don d'organes, la Course du cœur, de Paris à Courchevel, est passée vendredi par Beaune et la région. Retour.

Une course à pied pendant quatre jours et quatre nuits, entre Paris et Courchevel, soit quelque 750 kilomètres en relais non-stop : telle se présente la Course du cœur, à laquelle ont pris part cent cinquante coureurs dont une équipe de quatorze coureurs transplantés. Un sympathique et remarquable défi sportif, qui est avant tout l'occasion de sensibiliser le plus grand nombre à la réussite de la transplantation et à la nécessité du don d'organes.

Grâce à la participation de transplantés, elle témoigne en effet de la réussite de la transplantation d'organes, en montrant que la pratique sportive, effectuée en toute sécurité, sous contrôle médical, accompagne le transplanté vers une véritable « renaissance » et une qualité de vie retrouvée. Mais c'est surtout le moyen de sensibiliser le grand public et de faire progresser cette cause dans les mentalités.

En France, où se pratiquent environ 3 000 greffes d'organes vitaux par an, quelque 15 000 personnes vivent avec un organe greffé. Reste qu'on estime à plus de 10 000 le nombre de malades dans l'attente d'une greffe. Ainsi, en 2002, 277 malades sont décédés faute d'une greffe.

A mi-chemin, ou presque, entre Paris et Courchevel, Beaune avait été choisie pour être ville étape. La « caravane », venant de Semur, s'est ainsi arrêtée quelque temps place Carnot, vendredi. L'occasion pour ceux qui le souhaitaient de venir se renseigner. Plusieurs élus, Alain Suguenot en tête, ont encouragé les participants, le député-maire saluant cette «cause généreuse et indispensable», en invitant les «valides à y penser». Toujours à Beaune, une course, symbolique, avec les enfants des écoles avait même été prévue. Mais - lourdeur du « Mammouth » ? - elle n'a finalement pas eu lieu. Ce qui n'a en revanche pas empêché les élèves de Notre-Dame de venir faire un petit tour, tandis que des opérations de sensibilisation avaient été menées durant la semaine.
Enfin, à Santenay, les enfants ont eu droit à un spectacle alliant humour et poésie. Auparavant ils avaient remis, en chanson, des petits cœurs en cartons aux organisateurs, visiblement très touchés.
X. C.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.