Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Deux transplantés atteints d'un cancer transmis par le greffon

Mis à jour le mercredi, 08 juillet 2009 04:11 - Écrit par Yvanie le mercredi, 01 janvier 2003 12:38

5 février 2003, Health Associated Press

traduction de la dépêche de Stéphanie Nano

La transmission du cancer du greffon vers le greffé est très rare, et est d'autant moins probable que la maladie a été éradiquée longtemps auparavant. Mais dans le dernier numéro du New England's Journal of Medecine, deux chercheurs écossais ont rapporté le cas d'une transmission d'un mélanome (cancer de la peau) via une greffe rénale, alors que le donneur avait été soigné avec succès plus de 16 ans auparavant, et était considéré comme définitivement guéri.

Des cellules malignes étaient apparemment présentes, à l'état latent, dans les reins du donneur, explique le Dr Rona M. MacKie. Elles sont redevenues actives après la greffe à cause du traitement immunosuppresseur administré aux transplantés, qui a fortement diminué leurs défenses immunitaires.

Le donneur, une femme de 47 ans, est décédée en 1998 d'une hémorragie cérébrale. Ses proches n'ont pas mentionné qu'elle avait été atteinte d'un mélanome lorsqu'ils ont consenti au prélèvement de ses reins.
Les greffons ont été attribués à un homme et à une femme, tous deux âgés d'une cinquantaine d'années. Un an et demi plus tard, un cancer a été diagnostiqué chez la femme et elle est décédée. L'homme a ensuite également développé la maladie.
Surpris par cette "coïncidence", MacKie a fait des recherches sur l'identité du donneur et sur ses antécédents, ce qui a confirmé ses suspicions. Elle avait été soignée pour un mélanome 16 années plus tôt.
Le cancer du second patient est resté confiné à son rein greffé, qui a été retiré. Les médicaments immunosuppresseurs ont été suspendus, et un traitement destiné à stimuler son système immunitaire lui a été prescrit. Il est à présent en dialyse et semble tiré d'affaire.

"Quiconque a contracté un mélanome ne doit pas être considéré comme un donneur d'organe potentiel" affirme le Dr MacKie.
La communauté des transplanteurs s'interroge en effet sur cette possibilité.

Parmi les 125000 greffes réalisées aux USA entre 1994 et 2001, seuls 24 cas de transmission d'un cancer du donneur vers le receveur ont été rapportés. Dix des greffés sont décédés, quatre d'entre eux avaient obtenu leur greffon d'un unique donneur atteint d'un mélanome.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.