Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Plus les malades attendent longtemps en dialyse avant une greffe de rein, moins leur pronostic est favorable

Mis à jour le mercredi, 08 juillet 2009 05:13 - Écrit par Yvanie le mardi, 01 janvier 2002 12:38

30 décembre 2002, Washington Times

Traduction partielle de l'article de Joyce Howard Price

Plus les malades attendent longtemps en dialyse avant une greffe de rein, moins leur pronostic est favorable : tel est le résultat d'une étude conduite par une équipe de chercheurs de l'Université de Floride, qui vient d'être publiée dans le "Medical Journal of Transplantation".

"Une fois de plus, la valeur thérapeutique de la transplantation rénale par rapport à la dialyse est réaffirmée, et montre l'importance d'une inscription rapide sur liste d'attente de greffe", déclare le Dr Bruce Kaplan, directeur médical du programme de transplantation rénale et pancréatique du Shands Medical Center et co-auteur de cette publication.

"La dialyse vous maintient en vie, mais vous ne pouvez en aucun cas espérer les mêmes bénéfices qu'avec une greffe" affirme t-il. Son étude prouve également que les patients dialysés pendant deux années avant d'être greffés ont trois fois plus de chances de perdre leur greffon que ceux qui n'attendent que six mois. Le Dr Kaplan fait l'hypothèse que plus les malades restent longtemps en dialyse, plus leur état général se détériore, ce qui permettrait au moins partiellement d'expliquer ces résultats. Le taux de mortalité durant la première année de dialyse aux USA est en effet de 22%, et il atteint 60% au bout de cinq ans.

Un autre point abordé par cette étude concerne les greffes à partir de donneurs vivants : elle montre en effet que les malades qui en bénéficient au bout de deux années de dialyse ou plus vont plutôt moins bien que ceux qui reçoivent des reins de cadavres rapidement… L'intérêt de la greffe à partir de donneur vivant pour le patient ne serait donc vérifié que s'il en bénéficie après une courte durée de dialyse.

Le Docteur Kaplan tient toutefois à préciser que même si ces résultats peuvent paraître décourageants pour les malades en attente de greffe depuis de nombreuses années, il ne doivent pas occulter le fait que la transplantation leur apportera de toute façon d'indiscutables bénéfices par rapport à la dialyse. Les statistiques montrent par exemple que les patients qui demeurent en dialyse pendant trois ans avant d'être greffés ont une espérance de vie supérieure de dix années à celle à laquelle ils auraient pu prétendre s'ils n'avaient pas été transplantés.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.