Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Loi de bioéthique : les retouches de la commission des affaires sociales du Sénat

Mis à jour le vendredi, 01 avril 2011 05:58 - Écrit par Yvanie le jeudi, 31 mars 2011 05:38

Loi de bioéthique : les retouches de la commission des affaires sociales du Sénat

La commission des Affaires sociale du Sénat vient de retoucher le projet de loi de bioéthique voté par l’Assemblée Nationale en février dernier

Au total, pas de grands chambardements concernant le don et la greffe, les principales avancées obtenues étant préservées :

  • Les dons croisés restent autorisés.
  • L’élargissement du cercle des donneurs vivants aux relations affectives et amicales est également maintenu, avec une modification de la rédaction.
  • Il s’agit désormais pour les donneurs potentiels d’apporter la preuve d'un "lien affectif étroit et stable depuis au moins deux ans avec le receveur" (le texte des députés parlait de "relation étroite, stable et avérée").
  • Toujours dans le domaine des donneurs vivants, les sénateurs ont supprimé la reconnaissance de la nation que l’Assemblée avait souhaité leur octroyer, de même que l’attribution d’une priorité d’accès à la greffe en cas de besoin.
  • Une modification rédactionnelle a également été apportée à l’amendement qui affirmait le principe de non discrimination à leur encontre, le limitant au champs assurantiel : "toute discrimination directe ou indirecte fondée sur la prise en compte d'un don d'organe comme facteur dans le calcul des primes et des prestations ayant pour effet des différences en matière de primes et de prestations est interdite". cette mesure vise à empêcher les assureurs d'appliquer arbitrairement des surprimes aux donneurs vivants d'organes.
  • Plus accessoirement, la Journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe prend le nom de "Journée nationale de réflexion sur le don d'organe et la greffe et de reconnaissance envers les donneurs".

Prochaine étape du processus législatif : l'examen du texte actuel par les sénateurs, en séance publique, les 5, 6, 7 et (éventuellement) 8 avril 2011.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.