Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

L'Angleterre envisage de financer les funérailles des donneurs d'organes

Mis à jour le mardi, 11 octobre 2011 02:36 - Écrit par Yvanie le mardi, 11 octobre 2011 02:36

L'Angleterre envisage de financer les funérailles des donneurs d'organes

La proposition vient du Nuffield Council on Bioethics. Cet organisme chargé d'examiner les questions éthiques soulevées par la médecine au Royaume-Uni vient de publier un rapport, dans lequel il examine les différentes façons d'encourager le don d'organe.

Tout commence par un constat : 8 000 personnes sont en attente d'une transplantation au Royaume-Uni, et chaque jour trois décèdent faute d'avoir reçu une transplantation à temps.

Le rapport met en avant une idée inédite : prendre en charge les funérailles des donneurs d'organe, à la place de leurs proches. Le professeur Marilyn Strathern, à la tête de cette enquête, explique cette proposition.

"En évitant aux proches de devoir assumer le prix de l'enterrement, on pourrait encourager plus de gens à s'enregistrer comme donneurs. Payer les funérailles des donneurs d'organe serait justifié d'un point de vue éthique, ce serait une forme de reconnaissance de la part de la société. Nous pensons qu'un essai permettrait d'évaluer la réponse du public à cette idée."

Dans son rapport, le conseil de bioéthique rejette une autre proposition : celle de passer au régime du consentement présumé, celui qui est appliqué en France et qui prévoit que chacun est considéré comme un donneur potentiel, sauf s'il s'y est opposé de son vivant. En Angleterre, il faut être inscrit sur un registre des donneurs pour qu'un prélèvement puisse être envisagé... Le taux de don d'organes y est sensiblement inférieur à celui de la France.

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.