Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

La HAS prépare des recommandations pour améliorer le diagnostic de l'insuffisance rénale chronique

Mis à jour le vendredi, 04 novembre 2011 01:04 - Écrit par Yvanie le vendredi, 04 novembre 2011 01:04

La HAS prépare des recommandations pour améliorer le diagnostic de l'insuffisance rénale chronique

La Haute autorité de santé (HAS) va lancer une évaluation portant notamment sur le dosage de la créatininémie dans le diagnostic de l'insuffisance rénale chronique (IRC), afin d'améliorer la qualité du diagnostic, la prise en charge de l'IRC et les pratiques des laboratoires.

Cette évaluation est réalisée à la demande de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) et de la Direction Générale de la santé (DGS), qui souhaitent en particulier "permettre une détection précoce de l'insuffisance rénale chronique (IRC), notamment chez les personnes âgées et les patients en surpoids" et "améliorer les pratiques des directeurs de laboratoires et des médecins prescripteurs".

"L'IRC est une maladie progressive longtemps silencieuse qui peut donc évoluer vers un stade terminal où le rein ne peut plus assumer ni ses fonctions d'épuration, ni ses fonctions endocrines et qui nécessite un traitement de suppléance par dialyse ou transplantation rénale", rappellent le Dr Olivier Allaire, auteur de cette note de cadrage et Mme le Pr Marie-Christine Bene, membre référent de cette évaluation.

"Les traitements de suppléance représentent un coût important pour la collectivité. Il apparait donc essentiel, dans la mesure où des traitements retardant l'évolution de la maladie sont disponibles, de pouvoir effectuer précocement le diagnostic de la maladie rénale chronique", rappelle le document de cadrage. "La connaissance de la fonction rénale d'un patient est fondamentale pour prévenir la prescription de médicaments ou de produits de contrastes néphrotoxiques".

La fonction rénale est évaluée par une mesure du débit de filtration glomérulaire (DFG). Pour estimer le DFG, les recommandations de l'ANAES de 2002 préconisaient l'utilisation de la formule de Cockcroft et Gault. Sur la base de celles-ci, un accord de bon usage des soins entre l'Assurance maladie et les biologistes indiquait de calculer la clairance de la créatinine par cette formule.

En 2005, des recommandations américaines ont préconisé l'utilisation d'une autre formule, dite MDRD (modification of diet in renal disease). Selon les chercheurs, la formule de Cockcroft sous-estimerait la fonction rénale chez le sujet âgé et la surestimerait en cas de surpoids.

Concernant la méthode de dosage, actuellement, selon les résultats du contrôle national de qualité effectué par l'Afssaps en 2009, les méthodes de Jaffé sont beaucoup plus répandues (80 %) que les techniques enzymatiques (20 %) dans les laboratoires en France, car elles sont moins onéreuses. Le dosage est pris en charge par l'assurance maladie quelle que soit la technique utilisée.

"L'estimation de la fonction rénale, la classification du stade de l'IRC et le choix de la prise en charge, dépendent de la précision des méthodes de dosage de la créatinine sanguine et de la précision des différentes formules utilisées pour estimer le DFG", rappellent les auteurs.

Les demandeurs souhaitent une standardisation de la méthode de dosage de la créatinine et des méthodes d'estimation du DFG, pour poser le diagnostic d'IRC avec plus de certitude, estimer plus précisément le stade de sévérité de la maladie et assurer une meilleure prise en charge de la maladie.

L'évaluation prévue par la HAS portera donc sur les techniques de dosage de la créatinine sanguine, les formules d'estimation du DFG (Cockcroft, MDRD4 ainsi que CKD-Epi),mais aussi sur le ratio albuminurie/créatininurie dans une échantillon d'urine par rapport au dosage de l'albuminurie dans les urines de 24 heures dans un cadre de diagnostic/dépistage et d'évaluation du risque pour une population adulte.

Elle pourrait avoir un impact sur la répartition des méthodes de dosage de la créatinine et sur les industriels qui produisent les réactifs.

Note de cadrage de la HAS sur le dosage de la créatininémie

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.