Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Un même rein greffé deux fois en deux semaines

Mis à jour le samedi, 28 avril 2012 02:37 - Écrit par Yvanie le samedi, 28 avril 2012 10:13

Un rein prélevé sur un donneur vivant a été transplanté sur un premier patient avant de lui être rapidement retiré en raison d'une récidive grave de sa maladie rénale sur le greffon, qui l'aurait détruit à très court terme. Il a ainsi pu être transplanté à un autre patient.

Ce "recyclage" d'un greffon fait l'objet d'une publication dans le New England Journal of Medicine et constitue une première mondiale.

La première greffe a été réalisée sur Ray Fearing, 27 ans, à partir du rein de sa sœur Cera, 21 ans.

Le jeune homme souffre depuis une dizaine d'années d'une hyalinose segmentaire et focale, maladie qui a détruit ses reins. La récidive de la hyalinose après la greffe est fréquente, elle se produit dans 40% des cas. Bien que des précaussions aient été prises, c'est ce qui s'est passé pour Ray. Son greffon a fonctionné immédiatement, mais des signes sévères de la maladie sont réapparus dans les jours qui ont suivi.

Il était alors clair pour l'équipe médicale de transplantation rénale à l'hôpital Northwestern Memorial à Chicago que le rein allait être détruit à très court terme.

C'est alors que l'idée a émergé de le détransplanter avant qu'il ne soit trop endommagé, pour tenter de le greffer à un autre patient... C'est ce qui a été fait, avec l'accord de Ray et Cera.

Erwin Gomez, chirurgien retraité de 67 ans, père de cinq enfants, a reçu le greffon 14 jours après la première transplantation. Tout s'est bien passé. La seconde greffe a été un succès. Huit mois après sa transplantation, Erwin Gomez se porte bien, sa fonction rénale est excellente.

Un des principaux enseignements de cette tentative réussie est que les lésions causées par l'exposition à la hyalinose segmentaire et focale ont rapidement regressé, comme l'ont montré des biopsies réalisées 8 jours et 25 jours après la greffe. Cela constitue une réelle avancée dans la compréhension de cette maladie et de ses mécanismes.

Ray, quant à lui, est retournée en dialyse et espère néanmoins recevoir un nouveau rein prochainement. "Ce n'était pas pour moi cette fois-là, mais je suis heureux d'avoir pu aider un autre malade, a-t-il déclaré. Mon heure viendra".

1 commentaire
 
0 # triton - Le 03 juin 2012 à 12h23
est-ce vraiment une belle histoire, peut-être pour le receveur final, qui a empêché que cette greffe familiale en échec ne soit perdue pour tout le monde.
La photo m'a marqué : on voit ce vieil homme, seul vrai gagnant de l'affaire, le sourire figé, un peu "kennedyen" du jeune homme, et cette belle jeune fille qui n'a pu aider son frère.
sante.lefigaro.fr/.../...

www.ksl.com/.../
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.