Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Facebook lance une évolution des profils : le statut "donneur d'organes"...

Mis à jour le mardi, 01 mai 2012 05:48 - Écrit par Yvanie le mardi, 01 mai 2012 03:23

Selon un article du New York Times du 1er mai 2012, Facebook vient d'annoncer la mise en place d'une nouvelle fonctionnalité permettant d'afficher dans son statut la mention "donneur d'organes".

Le réseau social, qui réunit pas moins de 161 millions d'utilisateurs Outre-Atlantique, souhaite les encourager à l'utiliser, au même titre qu'ils publient dans leurs profils leur date de naissance ou l'université qu'ils ont fréquentée... Cette évolution sera également proposée au Royaume Uni (30 millions d'utilisateurs).

Rappelons que 7.000 personnes environ meurent chaque année aux Etats-Unis faute de greffe... Facebook indique souhaiter jouer un rôle positif pour permettre de sauver beaucoup plus de vies. A travers cette nouvelle information, accessible à tous, Facebook espère créer une forme de "pression sociale" sur ses membres en rendant le sujet moins tabou et en lui donnant une connotation positive.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a affirmé que son amitié pour Steve Jobs, fondateur d'Apple, qui a reçu une transplantation du foie quelques années avant son décès, n'est pas pour rien dans cet engagement.

Selon Andrew Cameron, un transplanteur hépatique cité par le New York Times, ce statut pourrait fournir la preuve du consentement de la personne au don d'organe et aider les coordinations hospitalières dans leur démarche auprès des familles des donneurs potentiels. Il estime donc qu'il s'agit d'une avancée majeure et "d'un jour historique pour la greffe d'organes".

Certaines associations de promotion du don aux USA craignent toutefois qu'elle ne dissuade les personnes de s'inscrire dans les registres officiels de donneurs d'organes, mis en place dans beaucoup d'états américains. Or, il s'agit aux Etats Unis de la seule manière de formaliser un consentement qui ne puisse pas être remis en cause.

Rappelons que si le consentement explicite est la règle aux USA, il n'en est pas de même en France. C'est le principe du consentement présumé qui prévaut. Il prévoit que chacun d'entre nous est donneur potentiel sauf s'il s'y est opposé de son vivant. Si une personne n' a pas formellement exprimé son refus (en s'inscrivant sur le registre national des refus), les équipes de coordination devront interroger ses proches sur son "éventuelle opposition, exprimée de son vivant". La transposition de cette fonctionnalité facebook dans l'hexagone risque donc d'être un peu complexe...

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.