Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1

Articles

Près d’un décès sur deux chez les patients dialysés est d'origine cardiovasculaire

Mis à jour le jeudi, 03 mars 2011 11:36 - Écrit par Yvanie le jeudi, 03 mars 2011 11:11

Près d’un décès sur deux chez les patients dialysés est d'origine cardiovasculaire

Les complications cardiovasculaires sont particulièrement fréquentes chez les patients insuffisants rénaux chroniques et constituent la première cause de mortalité chez eux.

Les dialysés ont un risque de mortalité cardiovasculaire 15 à 20 fois plus élevés que la population générale, appariée pour l’âge et le sexe : 40 % des décès des dialysés sont d’origine cardiovasculaire.

La fréquence des complications cardiovasculaires n'est pas liée à la modalité de dialyse. Elle semble être la même que les patients soient traités par hémodialyse (HD) ou par dialyse péritonéale (DP). La mortalité cardiovasculaire annuelle aux États-Unis pour les hémodialysés est de 9.12 % (contre 0.28 % dans la population générale) et de 11 % chez les hémodialysés diabétiques, de 9.24 % chez les patients sous dialyse péritonéale et de 13.22 % chez les patients en DP et diabétiques.

Facteurs de risque cardiovasculaire

Cette fréquence élevée des maladies cardiovasculaires semble liée à :

  • une prévalence élevée des facteurs de risque classiques : âge, HTA, hyperlipidémie, diabète, sédentarité ;
  • des facteurs de risque spécifiques : surcharge hydrosodée ou variations de la volémie, anémie, troubles du métabolisme phosphocalcique, hyperkaliémie.

Les dialysés meurent d'infarctus du myocarde pour 40 % d’entre eux. Leur survie après un infarctus est très compromise, avec une mortalité de 60 % à 1 an.

60% des patients dialysés sont hypertendus. L'hypertension est surtout liée à une augmentation de la volémie par rétention hydrosodée très fréquente (85-90 %) chez les dialysés, à une activation des systèmes sympathiques et rénine angiotensine.

Au total, les complications cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité des patients dialysés, dont la médiane de survie est de 5 ans. 

D'après Dr Jean-Claude Kahn, Le Quotidien du Médecin, 03/03/2011 

Références

  • Insuffisance rénale chronique par Rossert J et Poli I in Cœur et Médecine Interne par A Cohen et N Belmatoug. Ed ESTEM ; 2002, 89 : 2043-62.
  • Insuffisance rénale chronique et maladies CV. American Heart Association, 14 novembre 2010, Chicago, par Herzog C (Directeur de l’US Renal Data System [USRDS], Minneapolis) et Sarnak M J (Boston).

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.