Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Bienvenue, Invité

Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle)
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1

SUJET: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle)

Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52600

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Je vous propose de poster ici toutes les recherches, nouvelles données, articles,... qui peuvent nous donner des informations sur le risque encouru par les greffés rénaux infectés par le covid-19.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52601

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Voici la dernière information de la néphrologie des Hopitaux universitaires de Genève, qui date du 18 mai 2020


www.hug-ge.ch/medias/communique-presse/c...nees-rassurantes-sur

Ce communiqué de presse fait référence à cet article

onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/ajt.16062
Dernière édition: il y a 4 mois, 1 semaine par FemmedeS.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52602

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Voici le résultat d’une autre recherche suisse

www.revmed.ch/contentrevmed/download/289888/2869164
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: jeff25

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52603

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Dernière édition: il y a 3 mois, 3 semaines par FemmedeS.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52605

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
La Société Francophone de Néphrologie , Dialyse et Transplantation a publié une lettre de recommandation « Reprise de l’activité de greffe rénale adulte en période épidémique de SARS-CoV-2 (Covid-19) Recommandations des sociétés savantes SFT/SFNDT/AFU«  le 11 mai dernier.
Dans celle-ci les sociétés savantes estiment que les facteurs de risques sont:

6) Estimation des facteurs de risque de formes sévères de Covid chez le transplanté:
a. Risque d’infection chez le transplanté :
Le risque d’infection par le virus dans les premières semaines de greffe est mal connu. Quelques cas ont été rapportés en Chine, en Italie et à New York. Ce risque est essentiellement dépendant du respect des mesures

barrières et du confinement au retour à domicile et à la pression virale dans l’environnement. Il est probablement augmenté par la durée du séjour hospitalier et la multiplication des venues à l’hôpital en cas de complications. Le rôle de l’immunosuppression sur le risque de contamination n’est pas connu.
b. Risque d’infection sévère chez le transplanté :
Les principaux facteurs de risque de forme grave rapportés chez le patient COVID-19 dans la population générale sont l’âge, le diabète, l’obésité, l’HTA (antécédents cardiovasculaires en général). Une analyse des 243 premiers cas du registre SFT des infections COVID-19 chez les transplantés rénaux en France retrouve une association entre les facteurs de gravité de l’infection, que sont le décès et le transfert en réanimation, avec un âge > 60 ans, un BMI > 25 Kg/m2, la présence d’un diabète et les antécédents cardiovasculaires du patient. En analyse multivariée, l’âge et le BMI restent des variables prédictrices de façon indépendante de l’évolution sévère de l’infection. Il est intéressant de noter que les patients infectés n’étaient pas des patients récemment transplantés mais au contraire que le temps médian entre la transplantation et l’infection était de 74 mois.
Il est logique de penser que les patients avec des antécédents respiratoires (BPCO, emphysème etc.) sont plus à risque d’ infection pulmonaire grave à SARS-coV-2.
Ainsi sur ces quelques critères on peut définir une liste de facteurs de risque à prendre en compte chez le receveur :
• Age
• Obésité
• Diabète
• ATCD respiratoires
• Pathologie cardiovasculaires
• Induction par thymoglobulines
Ces facteurs de risque devront être pris en compte lors de l’évaluation du rapport bénéfice/risque du patient. Les sociétés savantes recommandent d’éviter de cumuler les facteurs de risques de mauvais pronostic.
Au moment de la reprise de l’activité, les conditions de fonctionnement habituelles de la logistique de transplantation ne seront probablement pas toutes réunies. Les transports, en particulier (avion, train), n’auront pas été rétablis en totalité. De même, l’organisation des prélèvements d’organe au sein des hôpitaux pourra subir quelques retards et dysfonctionnements. Les durées d’ischémie froide pourraient en être allongées. Dans ce contexte, pour éviter des prises de décision complexes et s’éternisant au moment de la proposition de greffon, il est recommandé à chaque équipe d’étudier en amont les patients de sa liste active.

Les patients cumulant plusieurs facteurs de risque pourront être mis en CIT sur liste selon des modalités mises en place par l’équipe locale de greffe rénale
Dernière édition: il y a 4 mois, 1 semaine par FemmedeS.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52613

  • renaloo
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 744
Attention aux conclusions de l'étude suisse : 21 patients infectés, ce sont des effectifs bien trop faibles pour pouvoir en déduire quoi que ce soit...
Dernière édition: il y a 4 mois, 1 semaine par renaloo.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: FemmedeS, toto12345

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52615

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Oui tout à fait. Et c’est d’ailleurs le problème de toutes ces recherches et des conclusions que nous lecteurs pourrions en faire! Aucune d’entre elles n’a de cohorte de cas plus élevée qu’une centaine de cas et des éléments de contexte cruciaux manquent pour en analyser les données.
- quelles mesures de confinement ont pu être appliquées dans chaque pays? En Suisse nous n’avons eu que des mesures de semi-confinement pendant six semaines et beaucoup de gens ont continue de travailler.
- quel degré de saturation les systèmes de santé ont-ils vécu et en quoi cela a-t-il pu impacter les soins administrés aux greffés?
- quel accès aux tests? Aux usa il a été je crois extrêmement difficile de se faire tester
- quelles mesures de protection disponibles pour le personnel soignant? De nombreux pays ont eu un nombre de soignants contaminés affolant.
- les personnes vivant avec la personne greffée ont-elles eu accès à des arrêts de travail facilités. Je sais qu’en Suisse les conjoints et les enfants ont souvent du batailler pour pouvoir se confiner avec leurs proches vulnérables et il y a eu des inégalités de chances flagrantes pour certains domaines d’activité.

MAIS avec toutes ces(manques de) données et en restant le plus prudent possible, j’avoue que je trouve qu’on a quand même le droit de se réjouir que les 21 greffés suisses infectés présentaient presque tous des comorbidites et que malgré cela il a en grande majorité été possible de les soigner.
J’essaie en tous cas de donner le même poids à ces données qu’aux données américaines qui étaient très très inquiétantes et portaient pourtant sur un nombre réduit de personnes infectées, voire moins dans certaines recherches (90-41-15)

D’où l’intérêt de rassembler toutes les rares recherches existantes afin d’essayer de se faire une opinion la plus juste possible.
Dernière édition: il y a 4 mois, 1 semaine par FemmedeS.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52621

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
J’espère que ça intéresse d’autres que moi

Voici les résultats d’une étude italienne récente (toujours basée sur un nombre de personnes infectées très petit)

onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/ajt.16069

academic.oup.com/ndt/advance-article/doi.../ndt/gfaa130/5842068

www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.26.20080663v1.full.pdf
Dernière édition: il y a 4 mois par FemmedeS.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52622

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Les résultats de recherches espagnoles

onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/ajt.15970

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52627

  • vurtuel
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 830
Les études que vous trouverez concerneront toujours un petit nombre de personne greffés.

Pour la France, il y a eu 140 000 cas détectés (pas existant) pour une population de 66 millions.
Alors forcément pour les dizaines de milliers de greffés en France (je n'ai pas le chiffre en tête).

Donc parler de l'insuffisance des effectifs c'est bien joli mais il n'y aura rien de mieux.
Dernière édition: il y a 4 mois, 1 semaine par vurtuel.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: FemmedeS

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois, 1 semaine #52632

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Et malgré tout le petit nombre de ces études est un indicateur également car l’une des craintes des centres de transplantation était que les personnes greffées attrapent plus facilement le covid-19 que le reste de la population. Reste à savoir si c’est parce que les personnes greffées respectent scrupuleusement le confinement. Mais bref, mon impression (peu fondée scientifiquement), c’est que plus l’on avance et plus les médecins ont des pistes de comment traiter les transplantés infectés (diminution ou arrêt de l’immunosuppresseur, à quel moment, interactions entre différents médicaments, etc.).
Mais oui la Nephrologue de mon compagnon qui n’est pas du genre tête brûlée tient un discours proche de celui de Vurtuel et nous encourage à vivre comme le reste de la population, avec les gestes barrières et des précautions. Mais j’avoue que cela reste très difficile pour nous de la croire dans son optimisme! Tout semble si nouveau et inconnu!

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois #52646

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: ericsson, JFK

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois #52647

  • JFK
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 6
Vous vous demandiez, Femme de S , si le sujet de vos recherches intéressait quelqu'un .J'ai envie de vous répondre mais bien sûr que beaucoup de gens sont concernés et je vous remercie vivement de nous avoir communiqué ces études!Les greffés, évidemment - mais peut-être certains préfèrent-ils ne pas consulter ces statistiques qui soufflent le chaud et le froid- et aussi tous les patients en dialyse, inscrits sur la liste des demandeurs de greffe, qui ne sont pas a priori exclus en raison d'une pathologie concomitante et à qui l'on vient, ou l'on va, demander de choisir entre ces trois options
- être greffé dès que possible
- ne donner sa réponse qu'au moment où un éventuel greffon se présente
- différer la greffe sine die
Il y a lieu d'y ajouter , pour eux, l'évaluation du risque relatif, statut de dialysé versus greffé ( par rapport à la COVID mais aussi l'inconfort et les pathologies accompagnant la dialyse).
En l'état actuel des choses, je pense qu'il est impossible d'évaluer précisément, même au cas par cas les risques encourus par chacun. On a pu constater des issues fatales chez des sujets en pleine santé préalable et inversement des guérisons inattendues sur des sujets débilités.
Ce qui me parait être un élément important c'est l'incertitude par rapport au temps que nous allons devoir cohabiter avec ce virus, ou avec un autre d'ailleurs , qui sait?
Si l'on se retrouve en situation d'endémie chronique, imagine-t-on le nombre de greffons compatibles que "manquera" peut-être le patient ayant fait le choix d'attendre ?
J'aimerais beaucoup, mais c'est un autre sujet, connaître l'avis des membres de Renaloo inscrits sur la liste d'attente à ce sujet.
Grand merci FemmedeS d'animer ces débats en les nourrissant d' articles et des réflexions qu'ils vous inspirent.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: FemmedeS

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois #52648

  • chapichapo
Quel est le risque à être greffé aujourd'hui ?

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 4 mois #52649

  • renaloo
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Message: 744
C'est une très bonne question, au sujet de laquelle nous nous sommes beaucoup interrogés lorsque nous avons demandé la reprise de l'activité de greffe.
Renaloo a élaboré avec l'aide de transplanteurs ce texte d'information pour les patients en attente.

Au total, ce sont en effet deux risques "concurrents" qui doivent être pris en compte en période d'épidémie : celui d'être greffé ou celui de rester en dialyse.

Le sujet a aussi été abordé dans l'article de Mediapart paru le 18 mai : Le Pr Alexandre Hertig, néphrologue de la Pitié-Salpêtrière, se demande ainsi "si, en arrêtant les greffes, on n’a pas surexposé des malades en dialyse".

Le risque zéro n'existe pas...
Dernière édition: il y a 4 mois par renaloo.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Eluria

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 3 mois, 2 semaines #52666

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Un article plutôt rassurant sur des personnes avec une greffe très récente qui ont été contaminés au COVID-19

onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/ajt.16120

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 3 mois #52716

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Les dernières recherches brésiliennes qui semblent confirmer la prévalence de l’âge en tant que facteur de risque de mortalité chez les patients transplantés.

www.scielo.br/scielo.php?script=sci_artt...07-59322020000100414

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 2 mois, 3 semaines #52757

  • vurtuel
  • Hors ligne
  • Néphropathe confirmé
  • Message: 830
renaloo écrit:
C'est une très bonne question, au sujet de laquelle nous nous sommes beaucoup interrogés lorsque nous avons demandé la reprise de l'activité de greffe.
Renaloo a élaboré avec l'aide de transplanteurs ce texte d'information pour les patients en attente.

Au total, ce sont en effet deux risques "concurrents" qui doivent être pris en compte en période d'épidémie : celui d'être greffé ou celui de rester en dialyse.

Le sujet a aussi été abordé dans l'article de Mediapart paru le 18 mai : Le Pr Alexandre Hertig, néphrologue de la Pitié-Salpêtrière, se demande ainsi "si, en arrêtant les greffes, on n’a pas surexposé des malades en dialyse".

Le risque zéro n'existe pas...


C'est clairement le cas mais pour le savoir avant, il faut avoir une boule de cristal.
Ils ont malheureusement fait le bon choix en l'absence de réponse.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 1 mois, 2 semaines #52839

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Une étude anglaise sur le risque de mortalité des patients en attente de greffe infectés par la COVID-19 et les personnes transplantées infectées.

onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/ajt.16247

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 1 mois, 1 semaine #52858

  • Tom
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 26
Bonjour,

Etude intéressante mais un peu étonnante, avec quelques erreurs dans le texte et les tableaux.
Etonnante car ils comparent les groupes "personnes en attente de greffe" à "personnes greffés" directement, ce qui peut se comprendre en partie dans l'objectif affiché de déterminer la balance bénéfice/risque de la greffe dans un contexte COVID (vaut-il mieux être greffé ou en attente de greffe par rapport au risque COVID ?)

Mais c'est un peu simpliste, il y a beaucoup de paramètres qui ne peuvent être pris en compte dans ce contexte (le cas des personnes greffés justement durant cette période en est un : l'effectif est très faible et ne permet pas de conclure).

Mais le risque relatif d'être greffé ou liste d'attente par rapport à la population générale est à peine discuté (sans donner les chiffres d'ailleurs), ce qui serait également intéressant !

Pour les personnes avec une greffe de rein :

- 470 infectées confirmées sur 32503 (1,44%). Le taux de test positif (cumulé) en Angleterre est de 0,5%, mais le taux d'infection de la population générale est probablement nettement supérieur.

- sur ces 470 personnes infectés, 124 sont décédées (26,4%). C'est un taux important, mais qui doit être corrigé par les autres facteurs de risque éventuels (âge et surpoids principalement). J'ai trouvé un taux de mortalité de 13,3% en Angleterre pour la population générale (sur la base du nombre de morts et du nombre de tests positifs, c'est probablement surestimé pour la même raison que précédemment). L'âge médian des décès est plus bas que dans la population générale (59 vs 73) en prenant en compte tous les organes, pas seulement le rein.

Pour les personnes en attente de greffe (dialysées ou non) :

- 179 infectées confirmées sur 4096 (4,4%). Il est suggéré que ce taux supérieur déjà documenté par ailleurs soit lié à la dialyse qui limite le confinement.

- sur ces 179 personnes infectées, 18 sont décédées (10,1%). Un taux nettement plus faible apparemment, mais les effectifs commencent à être assez faibles.

Globalement dans cette étude, concernant le rein :
- plus d'infection mais moins de mortalité en attente de greffe,
- moins d'infection mais plus de mortalité pour les greffés.

Tom
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Eluria, FemmedeS

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 1 mois, 1 semaine #52859

  • Tom
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 26
A noter par ailleurs une autre étude sur une population américaine, avec des effectifs plus réduits (étude rétrospective d'une cohorte de 6916 patients).

https://www.acpjournals.org/doi/10.7326/M20-3742

Mais dans cette étude, les risques relatifs de décès suite à une COVID sont corrigés par les autres co-facteurs, et donc mieux estimés.
On retrouve les deux risques relatifs les plus importants déjà connus : âge et surpoids.
Mais la greffe d'organe y apparaît comme un risque relatif important également !

* Âge : augmentation exponentielle du risque relatif avec la classe d'âge (par rapport à la classe d'âge 0-40 ans) :
- 41-50 ans -> 1.88 [IC 0.71-4.95] IC = Intervalle de confiance à 95%
- 51-60 ans -> 3.14 [IC 1.31-7.57]
- 61-70 ans -> 7.18 [IC 3.08-16.78]
- 71-80 ans -> 16.08 [IC 6.72-38.52]
- >80 ans -> 43.21 [IC 17.80-104.92]

* IMC (Indice Masse Corporelle) : augmentation du risque relatif surtout pour un IMC supérieur à 40 (par rapport à un IMC compris entre 18.5 et 24), ce qui correspond à la classification d'obésité morbide :
- 40-44 -> 2.68 [IC 1.43-5.04]
- >45 -> 4.18 [IC 2.12-8.26]

* Greffe d'organe : augmentation importante du risque relatif dans cette étude : 6.54 [IC 2.66-16.12]. C'est compatible avec les résultats de l'étude précédente, avec un âge médian de décès inférieur pour les personnes greffés infectées. Un point pour modérer ce résultat : ce risque relatif augmenté est estimé sur la base du décès de 6 personnes sur 17 avec une greffe d'organe (35,3%) seulement dans cette cohorte de 6916 patients...

Il faut toujours faire attention aux extrapolations à partir d'un petit nombre d'observations !

Tom
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Eluria

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 1 mois #52905

  • FemmedeS
  • Hors ligne
  • Rognon expérimenté
  • Message: 126
Une étude suédoise portant sur 53 personnes transplantées infectées par la COVID-19 et dans laquelle 94% des sujets ont survécu et il n’y a pas eu de rejet d’organe greffé.

journals.lww.com/transplantjournal/Abstr...gh_Volume.95559.aspx
Dernière édition: il y a 1 mois par FemmedeS.

Re: Recherches et données sur la transplantation rénale, l’immunosuppression et le covid-19 (veille documentaire et informationnelle) il y a 1 mois #52910

  • Tom
  • Hors ligne
  • Petit rein débutant
  • Message: 26
Bonjour,

En regardant rapidement cette étude suédoise, comme toujours dès qu'on s'intéresse à deux facteurs (COVID x greffe), on tombe rapidement sur des effectifs réduits.
C'est difficile de faire autrement, mais ça relativise l'interprétation des résultats présentés.

Dans ce cas, 53 personnes transplantées étaient atteintes de COVID (il est possible que des formes légères ou asymptomatiques n'aient pas été détectées).
Les greffes de rein (seules) représentent 31 personnes sur ces 53.

Les auteurs notent une plus forte proportion d'atteinte sévère pour les personnes avec greffe de rein que pour les autres organes. Mais les autres catégories ont des effectifs vraiment minimes (8 greffés du foie, 5 du coeur, 5 du poumon).

Pour les greffés du rein, il y a 14 personnes avec des symptômes COVID critiques/sévères et 17 avec des symptômes modérés/légers.

Voici les différences biologiques principales entre ces deux groupes :

Symptômes critiques/sévères
Age : 59,1 (+/- 6,5) ans
Durée de greffe : 128,6 (+/- 99,7) mois
DFG : 28,4 (+/- 15,9)
IMC : 29,6 (+/- 4,9)

Symptômes modérés/légers.
Age : 47,6 (+/- 10,7) ans
Durée de greffe : 80,2 (+/- 88,4) mois
DFG : 48,8 (+/- 23,4)
IMC : 30,0 (+/- 5,4)

Les deux groupes ont une différence très significatives pour l'âge (en moyenne 11,5 ans de plus pour les formes sévères) et de fonction rénale (20,5 points de DFG en moins pour les formes sévères).
Pas de différence significative pour la durée de greffe (variance importante) ou l'IMC.

Cette étude ne dit rien du risque relatif des greffés par rapport à la population générale, mais semble indiquer que les greffés plus âgés et avec une fonction rénale dégradée ont un risque relatif plus important de faire des formes plus sévères de COVID s'ils sont atteints.

Tom
  • Page:
  • 1
Temps de génération de la page: 0.53 secondes