Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Don d’organes et greffes en France

Le prélèvement sur donneurs décédés suite à un arrêt cardiaque

Mis à jour le lundi, 18 octobre 2010 09:28 - Écrit par Yvanie le mardi, 13 octobre 2009 10:55

 

Le premier prélèvement rénal de ce type ayant abouti avec succès à une greffe a eu lieu à Paris en octobre 2006.

Entre 2007 et 2009, 200 donneurs à cœur arrêté ont été recensés (90% d’hommes) dont 70% de la catégorie I de Maastricht. L’âge médian est de 41 ans.

Le taux de refus est de 18 % (contre 30 % pour le prélèvement sur donneur en état de mort encéphalique).

Seuls 83 donneurs ont été prélevés : 95 reins ont été transplantés et 73 greffons ont été écartés.

Parmi les patients transplantés, après 16 mois de suivi, 95% des greffons sont fonctionnels.

Il n’y a eu qu’un seul cas de non-fonction primaire du greffon, en raison d’une erreur dans les examens médicaux.

90% des greffons ont eu une reprise de fonction retardée et ont nécessité en moyenne 15 jours de dialyse. Au bout d’un an, la clairance moyenne était de 49 ml/min (26 ml/min de moins qu’un donneur idéal). Ces résultats devraient être améliorer par l'introduction de nouvelles techniques médicales pour la prise en charge des donneurs (circulation extracorporelle normothermique).

En conclusion, les premiers résultats français sont très encourageants avec une augmentation de 15% de l’activité globale de transplantation sur 2 ans pour les centres participants, seulement 0,5% de non reprise de la fonction primaire.

La stimulation des équipes hospitalières a également permis l’augmentation du recensement des donneurs en état de mort encéphalique.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.