Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
En pratique, après la greffe...

Signification des résultats biologiques après la greffe

Mis à jour le mardi, 29 mai 2012 11:39 - Écrit par Yvanie le mercredi, 01 juillet 2009 08:07

Lorsqu'une personne est infectée par un virus, une bactérie ou un parasite, son organisme fabrique des anticorps pour se défendre. Ces anticorps restent présents dans l'organisme par la suite.

Le sérodiagnostic sert à détecter la présence d'un anticorps précis, il en existe donc de nombreux, par exemple CMV, EBV, syphilis, typhoïde, HIV, paludisme, hépatite, toxoplasmose, rubéole.

Lorsque vous possédez dans votre organisme des anticorps dirigés contre une maladie particulière, vous êtes "séropositif" vis-à-vis de cette maladie. Avec la médiatisation du sida, le terme de séropositivité a pris un sens erroné, puisqu'il n'a de signification que lorsqu'il est suivi de la maladie concernée...

Certains virus peuvent avoir une importance particulière et endommager le greffon s'ils ne sont pas traités, c'est pourquoi leur sérologie est contrôlée très régulièrement après la greffe. C'est particulièrement vrai si le donneur était séropositif pour tel ou tel virus, auquel cas le receveur est susceptible d'être contaminé par son greffon.

Dans le cas de l'apparition d'une sérologie positive, un traitement adéquate pourra être entrepris.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.