Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
En pratique, après la greffe...

Greffe et vaccination

Mis à jour le lundi, 17 octobre 2011 12:12 - Écrit par Yvanie le dimanche, 16 octobre 2011 11:44

 

La vaccination chez les personnes greffées du rein, quand et comment ?

En premier lieu, il est nécessaire de respecter un délai minimal de 6 mois après la transplantation avant d’être vacciné(e), l’immunosuppression en début de greffe étant en général trop forte pour que les vaccins soient efficaces.

D’autre part, il est conseillé d’anticiper certaines vaccinations avant l’arrivée au stade terminal de l’insuffisance rénale, en particulier les vaccinations qui seront impossibles une fois la greffe réalisée.

Certains vaccins contiennent en effet des microorganismes vivants, atténués par des procédés de laboratoire, afin qu’ils ne soient plus capables de provoquer de maladies.

Malgré l’atténuation, ces vaccins peuvent entraîner la maladie chez les personnes immunodéprimées, c’est la raison pour laquelle ils sont contrindiqués chez les patients transplantés.

Font partie de ces vaccins, appelés vaccins vivants atténués, les vaccins contre la rougeole, la rubéole, les oreillons, la varicelle, la fièvre jaune, la tuberculose et la fièvre typhoïde.

Idéalement, un bilan vaccinal systématique devrait ainsi être réalisé avant une inscription sur liste d’attente de greffe, voire au stade de l’insuffisance rénale « pré-terminale ».

Ainsi, les vaccinations contre la rougeole, les oreillons, la rubéole (ROR), et la varicelle devraient être réalisées si possible avant la transplantation chez les patients en attente de greffe, à la condition qu’ils ne reçoivent pas de traitement immunosuppresseur.

Le BCG est formellement contre-indiqué, y compris chez les patients dialysés et / ou en attente de transplantation.

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.