Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
En pratique, après la greffe...

Greffe et cortisone : en prendre ou pas ?

Mis à jour le dimanche, 11 septembre 2011 05:23 - Écrit par Yvanie le dimanche, 11 septembre 2011 05:01

 

Références

1- Schold J.D, Santos A, Rehman S, Magliocca J, Meier-Kriesche H.U. The success of continued steroid avoidance after kidney transplantation in the US. American Journal of Transplantation 2009 ; 9 : 2768-2776
2- Knight S.R, Morris P.J. Steroid avoidance or withdrawal after renal transplantation increases the risk of acute rejection but decreases cardiovascular risk. A meta-analysis. Transplantation 2010 ; 89 : 1-14
3- Pascual J, Galeano C, Royuela A, Zamora J. A systematic review on steroid withdrawal between 3 and 6 months after kidney transplantation. Transplantation 2010 ; 90 : 343-349
4- Données issues d’une étude prospective, avec comparaisons historiques. Schmidt et al. Abstract 293 ; Schields AR et al. Abstract 294 ; Abate MT et al. Abstract 297 / ATC
5- Le traitement d’induction ou traitement d’attaque consiste à injecter massivement des médicaments anti-lymphocytaires par voie intraveineuse pendant quelques jours au moment de la greffe

 

2 commentaires
 
0 # Franchuisse - Le 04 avril 2020 à 08h45
Bonjour,
En 2011 les conclusions sur l’arrêt de la cortisone dans le traitement anti rejet sont qu’il faut quelques années de recul pour en évaluer le bénéfice.
Je n’ai pas trouvé d’autres éléments sur ce sujet depuis hormis les questionnements sur les périodes de pénurie.
Bien entendu, les évaluations bénéfice risque se font toujours au cas par cas, mais y a t’il eu d’autres analyses globales depuis cette date ?
 
 
0 # renaloo - Le 08 avril 2020 à 05h37
Bonjour, nous avons publié un article plus récent, en 2017, sur le sujet : renaloo.com/.../...
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.