Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
En pratique, après la greffe...

Les médicaments immunosuppresseurs utilisés pour la greffe

Mis à jour le mardi, 29 mai 2012 11:35 - Écrit par Yvanie le mardi, 30 juin 2009 08:05

L'Azathioprine (Imurel®)

Cette molécule est un des plus anciens immunsuppresseurs, puisqu'elle est utilisée depuis les années 60. Son action consiste à inhiber la division des cellules en bloquant la duplication de son ADN. Elle est aujourd'hui de moins en moins utilisée au profit de traitements plus efficaces pour lutter contre le rejet. Elle s’administre en association avec les corticoïdes ou d’autres agents immunosuppresseurs.

L'Acide mycophénolique (Cellcept®, Myfortic®)

Il est commercialisé sous deux formes différentes : le mycophénolate mofétil (Cellcept®) et le sel sodique (Myfortic®).

Pour résumer, ce médicament bloque une enzyme qui intervient dans la fabrication d'un des constituants de l'ADN. La prolifération cellulaire caractéristique de la réaction immunitaire du rejet devient impossible.

Le mycophénolate mofétil ou MMF peut avoir des effets secondaires digestifs importants (diarrhées...) ou infectieux. Il est contre indiqué en cas de grossesse (risque de malformation du foetus)...

Le Myfortic® est un nouveau venu sur le marché, et constitue une alternative au Cellcept®. Il serait mieux toléré du point de vue digestif, mais cet avantage n'a pas été validé par la commission de la transparence...

Ces deux médicaments sont en fait très similaires. Tous deux sont utilisés en association avec d'autres immunosuppresseurs.

1 commentaire
 
+1 # aventure2014 - Le 18 décembre 2014 à 03h09
Est ce que la perte de cheveux est normale en prenant les anti rejets et comment y remedier?? Merci
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.