En pratique, après la greffe...

Résultats de la greffe rénale

Mis à jour le mardi, 11 mars 2014 08:22 - Écrit par Yvanie le jeudi, 06 août 2009 12:58

Les résultats globaux de la greffe sont évalués par des statistiques réalisées pour un groupe de malades greffés dans un pays, voire à l’échelon de plusieurs nations dans le monde : il existe des « registres » de résultats internationaux.

Si ces statistiques permettent d’avoir une bonne indication, il ne faut pas oublier que chaque cas est particulier et que le résultat individuel dépendra d’innombrables facteurs.

Les « records » de survie sont régulièrement battus et certains patients qui ont été greffés voici plus de 40 ans sont toujours en pleine forme et leur greffon aussi…

Les résultats de la transplantation sont rétrospectifs : donner une statistique de réussite à 10 ans ou à 20 ans revient à évaluer ce qui se faisait il y 10 ou 20 ans, qui n’a plus rien à voir avec la pratique actuelle !

En France, les statistiques sont publiées tous les ans dans le rapport de l’Agence de la biomédecine, rubrique "survie post-greffe".

La greffe rénale évolue très rapidement, par exemple en ce qui concerne la qualité des traitements antirejet, qui sont de plus en plus efficaces et de moins en moins toxiques. Les progrès sont incessants, et l’apport des résultats de la recherche scientifique, pharmaceutique et clinique a des répercussions rapides sur la façon de traiter et par conséquent sur les résultats de la greffe.

Ces améliorations sont néanmoins à pondérer en raison de la variabilité de la qualité des greffons, qui a une influence importante sur le résultat des greffes...

 


Les pourcentages de succès

 

 


Combien de temps va « durer » mon greffon ?

Au plan statistique, on utilise la notion de « demi-vie » (ou de médiane de survie) : c’est la durée au bout de laquelle la moitié de tous les greffons transplantés (en France) fonctionne encore.

Actuellement, la demi-vie des greffons provenant de donneurs décédés est d'environ 14 ans et de plus de 20 ans pour un rein provenant d’un donneur vivant.

Ces chiffres sont à interprêter, puisqu'ils concernent des greffes réalisées au plus tôt dans les années 90, avec des traitements et une prise en charge moins efficaces qu'aujourd'hui...