En pratique, avant la greffe

Les greffes dérogatoires virales

Mis à jour le dimanche, 10 octobre 2010 08:19 - Écrit par Yvanie le mercredi, 01 septembre 2010 06:30

Les greffes dérogatoires virales d’organes

Depuis 2005, un protocole spécifique a été mis en place pour donner aux malades un meilleur accès aux greffons : il autorise à titre expérimental le recours à des donneurs présentant des marqueurs infectieux vis-à-vis des virus de l’hépatite B et de l’hépatite C.

Les receveurs sont informés de cette possibilité et le cas échéant leur consentement libre et éclairé est recueilli préalablement à la greffe.

Une première évaluation de ce protocole porte sur la période allant de janvier 2006 à juin 2009, incluant une période minimale de suivi post greffe :

Virus de l’hépatite B (VHB)

Ces greffes dérogatoires ont permis d’augmenter le nombre de donneurs d’organes de 6 % (293) sur la période et l’activité de greffe de 7 % (617 receveurs).

Virus de l’hépatite C (VHC)

La durée de l’expérimentation était fixée à quatre ans et devait s’effectuer dans le cadre de protocoles dérogatoires de greffe définis par l’AFSSAPS.

L’ensemble des rapports d'évaluation est à présent en cours d’analyse au ministère de la santé et les dispositions réglementaires pérennisant ou non ces dispositions dérogatoires devront être prises avant la fin 2010.
 

Source : Agence de la biomédecine