Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Je veux un bébé...

Grossesse & dialyse...

Mis à jour le lundi, 28 mai 2012 04:45 - Écrit par Yvanie le lundi, 29 juin 2009 11:27
  • Le fœtus doit être le moins possible exposé aux toxines liées à l'IRC, pour cela la "dose" de dialyse doit être augmentée (séances d'hémodialyse quotidiennes, en moyenne 20h par semaine, dès le début de la grossesse, ou dans le cas de la dialyse péritonéale diminution du volume des échanges mais multiplication de leur nombre). Les modalités de la dialyse doivent être modifiées, les traitements médicamenteux adaptés (davantage d'EPO, d'avantage de fer, modification de certains médicaments qui peuvent être contre-indiqués, etc.), les consignes diététiques également (d'avantage de protéines). Ce sont des contraintes très importantes pour la future maman, à ne pas négliger…
     
  • Il faut une collaboration très étroite entre les néphrologues et les obstétriciens, et un suivi dans une maternité de niveau trois (grossesses à risques).
     
  • Une hospitalisation de longue durée peut être nécessaire jusqu'à l'accouchement, puisqu'un repos strict, au lit doit parfois être respecté.
     
  • L'accouchement peut se dérouler soit par voie naturelle, soit par césarienne, selon les circonstances…
     
  • L'allaitement maternel est presque systématiquement déconseillé, voire interdit en raison notamment des traitements médicamenteux reçus par la maman. Il ne faut pas non plus négliger les difficultés " logistiques " lorsque les horaires des tétées chevauchent ceux des dialyses.