Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Je veux un bébé...

Préparer et mener à bien sa grossesse lorsqu’on est transplantée

Mis à jour le lundi, 28 mai 2012 05:07 - Écrit par Yvanie le dimanche, 20 novembre 2011 11:33

 

Les risques de la grossesse sur la greffe

Tout (ou presque) dépend manifestement de l’état de la maman et du bon fonctionnement de la greffe.

Globalement, il semble que la grossesse ait peu d’impact sur la greffe, à condition que le greffon fonctionne parfaitement bien lorsqu’elle est mise en route.

En revanche, une grossesse entamée sur un greffon « en bout de course » se solde en général par un retour en dialyse assez rapide…

  • Développement d’anticorps circulants pendant la grossesse

Il existe malgré tout une augmentation du risque théorique du risque de rejet pendant la grossesse (les statistiques indiquent qu’un rejet se produit dans 7% des grossesses). Ce risque est cependant contrôlé par un bon suivi. Par exemple, il faut que les doses d’immunosuppresseurs soient adaptées lors de la prise de poids, sinon l’immunosuppression peut devenir insuffisante…

Une autre des explications est que la grossesse est en tant que telle une situation immunisante.
Le fœtus porte en effet des antigènes provenant de son papa. La maman peut développer des anticorps contre ces antigènes. Si ces antigènes sont partagés par le greffon, ils peuvent provoquer un rejet.

Mais cette situation de risque spécifique peut normalement être anticipée.