Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La dialyse

Dialyse : vers quel futur allons-nous ?

Mis à jour le mardi, 12 mars 2013 06:47 - Écrit par Yvanie le vendredi, 04 novembre 2011 10:00

 

Renaloo : L’EPO fait-il partie des compléments médicamenteux prometteurs ?

Pr Christian Combe : L’érythropoïétine (EPO) de synthèse est utilisée pour corriger l’anémie dont on sait qu’elle est source de grande fatigue et représente un handicap au quotidien. Les bénéfices de ce médicament dépendent de la manière dont on l’utilise, c’est-à-dire du dosage des injections. Et sur ce point, des études ont révélé qu’il ne fallait pas avoir des objectifs de correction trop élevés, au risque, là encore, de problèmes vasculaires, comme l’ont montré des analyses menées aux Etats-Unis (où les prescriptions d’EPO sont d’un dosage parfois doublé par rapport à l’Europe).

En France, il n’y a pas de crainte à avoir sur la toxicité des traitements par EPO car les recommandations de pratiques sont tout à fait raisonnables. Ils permettent une amélioration très nette de la qualité de vie des patients et restent, pour l’heure, une ressource médicamenteuse très intéressante.

Cela étant, la recherche explore une piste qui corrigerait l’anémie par un tout autre biais. Il ne s’agirait plus d’injecter de l’EPO de synthèse mais d’ingérer un nouveau médicament qui augmenterait l’effet de l’érythropoïétine naturelle sécrétée par les reins. Cette approche tout à fait nouvelle éviterait les pics sanguins d’EPO, de surcroît de synthèse. Des études sont en cours pour en évaluer l’efficacité.

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.