Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La dialyse

L'hémodialyse

Mis à jour le lundi, 21 janvier 2013 10:44 - Écrit par Yvanie le vendredi, 26 juin 2009 10:09

le déroulement type d'une séance d'hémodialyse

 

alt

Avant de débuter la séance, la machine doit être préparée :

  • Rinçage du circuit et préparation du bain de dialyse, ou dialysat
  • Montage des lignes et mise en place du « dialyseur » (le rein de dialyse)
  • Purge du circuit avec du sérum physiologique
     

Cette opération dure environ ½ heure.

 

Le cahier de dialyse doit être complété des informations nécessaires à la bonne réalisation de la séance : poids du patient à son arrivée, pression artérielle… Le cahier devra mentionner toutes les informations relatives aux paramètres, au réglage de la machine et aux incidents éventuels survenus pendant la séance.

Le patient se pèse donc afin de déterminer la perte de poids qui devra être programmée sur la machine en fonction de la durée de la dialyse, grâce à l’ultrafiltration.

La pression artérielle est un élément important de la surveillance du bon déroulement de la séance et elle doit donc être prise avant de la débuter puis régulièrement ensuite jusqu’à son terme.
alt

La fistule est ponctionnée, à l’aide d’aiguilles spécifiques au traitement par dialyse Les aiguilles sont fixées par du sparadrap de manière à ce qu'elle restent en place pendant toute la séance.
 

 

alt

Dans le cas où le patient n’a pas de fistule mais un cathéter central, c’est l’infirmière qui réalisera tous les gestes de branchement et de débranchement.

Le patient et l’infirmière portent systématiquement un masque chirurgical, afin d’éviter tout risque d’infection du cathéter. Le pansement du cathéter sera refait après chaque séance d’hémodialyse.

Les tubulures des aiguilles (ou du cathéter) sont reliées à celles du circuit, puis la pompe est mise en route et son débit réglé.

Un anticoagulant est injecté pour éviter que le sang ne coagule dans le circuit : la dialyse commence.

alt

Durant la séance, différents paramètres comme le débit sanguin peuvent être modifiés et des alarmes peuvent se déclencher, nécessitant souvent des ajustements.

La pression artérielle est surveillée régulièrement (une fois par heure, au minimum).

Lorsque la durée programmée est écoulée, un signal sonore se met en marche. Il faut alors démarrer la restitution (une solution saline vient chasser le sang du circuit pour le "rendre" au patient).

Une fois que les lignes sont "nettoyées", les tubulures des aiguilles sont clampées et elles sont débranchées du reste du circuit. Les aiguilles peuvent être retirées.

alt

Les points de ponction doivent être compressés pendant quelques minutes pour éviter tout saignement (le débit dans la fistule est important, ce qui ralentit la fermeture du « trou » laissé par les aiguilles dont le diamètre est plus élevé que celui des aiguilles classiques).

alt

 

Un dernier contrôle de la pression artérielle est effectué et le patient se pèse à nouveau afin de vérifier que le « poids de base » ou « poids sec » a été atteint.

Les lignes sont démontées et le circuit du dialysat est rincé à l’aide d’une solution de stérilisation.

Si tout va bien, ce qui est généralement le cas, le patient peut regagner son domicile, jusqu’à la prochaine séance.

 

 

 

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.