Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La dialyse

Interview : Françoise Rey, diététicienne – une approche différente de la diététique en dialyse

Mis à jour le jeudi, 31 mars 2011 07:33 - Écrit par Yvanie le mercredi, 30 mars 2011 11:00

Echange, partage

PP : Qu’aimez vous dans votre métier ?

FR : C’est un réel plaisir que d’aider les gens à se simplifier la vie.
C’est aussi la variété du travail. Personne n’a les mêmes résultats sanguins, ne mange pareil.
J’aime que les gens sachent où ils vont, adhèrent à leur propre façon d’associer les aliments, et trouvent petit à petit eux-mêmes les solutions. C’est une gymnastique, ce n’est jamais figé.

J’aime partager. J’aime cet échange. J’écoute beaucoup, car les patients m’apportent plein d’idées qu’ensuite je communique aux autres dialysés.

Propos recueillis par Prudence Piment, équipe de Renaloo

2 commentaires
 
0 # Galateee - Le 12 février 2017 à 01h53
Mme REY, c'est une très belle ITW avec une approche très intéréssante dont je bénéficie vu que je dialyse à l'AGDUC.
En revanche, je trouve ce discours très incohérent vis à vis de la situation que vivent les patients de l'AGDUC (nouveau) meylan en étant privés de repas avant la dialyse.
Comment peut-on parler des dangers(bien réels) de la dénutrition et de la malnutrition en dialyse tout en privant les patients de repas de midi et de soir (pour les très rares et chanceux patients de soirée) le jour des dialyses 3 fois par semaine?

En l'attente de votre réponse.

Bien cordialement,
Delphine BLANCHARD, patiente de l'AGDUC Meylan.
 
 
0 # renaloo - Le 12 février 2017 à 05h48
Mme Rey intervient ici en son nom propre et pas au titre de l'AGDUC. Malheureusement les personnels des unités de dialyse n'ont pas toujours la maîtrise de la politique des établissements ni des choix qui y sont faits. La suppression (ou la "minimisation") des repas en dialyse est une tendance forte ces dernières années, pour des raisons évidente de rentabilité. Elle se fait contre l'intérêt des patients, qui sont nombreux à être dénutris. De plus, les études montrent que la prise d'un repas à l'occasion de la dialyse est un impératif médical. Enfin, la prise d'un repas constitue un moment de plaisir et de convivialité et ils ne sont pas si fréquents en dialyse... Pour ces raisons, nous nous sommes battus pour que la proposition d'un repas ou d'une collation soit un des engagements de la charte de la dialyse : renaloo.com/.../...
 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.