La greffe à partir d’un donneur vivant

En pratique... comment se passe le don ?

Mis à jour le mercredi, 23 septembre 2009 04:02 - Écrit par Yvanie le vendredi, 03 juillet 2009 09:45

Le prélèvement d'un rein en vue d'une greffe s'appelle une néphrectomie unilatérale.

C'est une intervention chirurgicale pratiquée couramment depuis le début du XXe siècle pour de nombreuses autres causes, notamment les traumatismes qui imposent l'ablation d'un rein.

Sa réalisation nécessite dans tous les cas une anesthésie générale.

Il existe deux techniques chirurgicales de prélèvement :


La cicatrice est latérale, immédiatement sous les côtes, l'une d'elles devant parfois être sectionnée par le chirurgien pour pouvoir permettre le prélèvement.

La cavité abdominale est gonflée avec du gaz carbonique.

Un tube optique est introduit par une petite incision au niveau du nombril. Il est relié à un système optique qui envoie l'image à un moniteur.
Des outils, pinces, ciseaux, sont introduits par des fines incisions et manipulés par l'intermédiaire de trocarts.
Le chirurgien peut ainsi observer et opérer. Le rein est retiré de l'abdomen par une petite incision horizontale sus pubienne.

L'intervention dure environ 3h. Les douleurs post-opératoires sont prises en charge efficacement par des médicaments.

Les mesures anti douleur sont expliquées au cours de la visite de l'anesthésiste avant l'intervention.

24 à 48 heures avant le prélèvement et 3 à 14 jours après.

Entre deux semaines et un mois environ.