Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La greffe à partir d’un donneur vivant

Donneurs vivants, une grande enquête

Mis à jour le mardi, 29 mai 2012 10:33 - Écrit par Yvanie le vendredi, 29 avril 2011 06:24

 

Difficultés relationnelles

Il arrive pourtant que les relations entre donneur, receveur et d’autres membres de la famille soient difficiles.

  • "Mon mari n'a pas compris mon geste…"
  • "Elles (nos relations) seraient d'autant meilleures si le greffon lui permettait de vivre normalement…"
  • "Suite à la greffe, le receveur à attrapé le virus et j'ai beaucoup culpabilisé du fait que mes parents m'ont fait ressentir que j'en étais responsable…"
  • "Ma femme a très mal supporté ce don à ma sœur…"
  • "Attention démesurée de ma mère et ma sœur sur ma santé mais jalousie d'un frère qui a refusé de donner son rein…"
  • "Parfois j'ai du mal à gérer la susceptibilité de mon conjoint. Mais je pense que cela n'est dû qu'aux effets médicamenteux."

Ces réponses suggèrent que les difficultés des rapports entre donneur et receveur, qui demeurent minoritaires, s’inscrivent dans des contextes de relations déjà complexes au sein de la famille, sur fond d’angoisse et d’expériences souvent malheureuses.

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.