Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La greffe, faits et chiffres

Les greffes en France : quelques chiffres

Mis à jour le samedi, 09 février 2013 12:09 - Écrit par Yvanie le mercredi, 01 juillet 2009 10:30

En effet, il est aujourd'hui démontré que plus un malade est transplanté tôt, plus sa greffe fonctionne bien. L'allongement du temps passé en dialyse est directement lié à plus de complications après la greffe et à une survie du greffon moins longue. (1)

Dans l'absolu, on sait que les greffes qui "marchent" le mieux sont celles qui se font avant que le recours à la dialyse soit devenu nécessaire. On parle alors de greffes préemptives.

Il est bien évident que la pénurie est à l'origine de temps d'attente qui s'allongent, et qu'elle fait donc perdre des chances aux malades.

alt

Attendre en dialyse, ce n'est pas neutre !

Même si les malades n'ont que peu de prise sur ce paramètre, on ne peut que leur conseiller de tout mettre en oeuvre pour que leur bilan pré-greffe et leur inscription sur la liste nationale d'attente se fassent le plus tôt possible, y compris avant le début de la dialyse.

(1) Meier-Kriesche HU, Kaplan B. Waiting Time on Dialysis as the strongest modifiable risk factor for renal transplant outcome: a paired donor kidney analysis. Transplantation 2002;74:1377-8

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.