Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
La greffe, ailleurs...

Le don d'organes en Espagne

Mis à jour le jeudi, 01 octobre 2009 12:36 - Écrit par Yvanie le mercredi, 01 juillet 2009 02:58

La loi espagnole promeut les principes d'altruisme, de solidarité, de gratuité, l'information et le consentement des donneurs vivants, la certification de la non opposition des personnes décédées et la finalité thérapeutique sur le prélèvement et le don d'organes. Il faut aussi respecter le principe de confidentialité et le secret accordé à la protection de données personnelles.

En matière de prélèvements, le donneur potentiel, qui n'a pas laissé de trace formelle de son opposition au prélèvement de ses organes après son décès, est présumé consentant. Cette opposition au prélèvement peut être totale (tous les organes) ou partielle (seulement certaines organes).

En outre, la dernière mouture législative (30 décembre 1999) prévoit le fonctionnement d'organisations spécialisées (communautés autonomes et de l'Etat) et la collaboration avec les organismes internationaux qui rendent possible l'échange et la rapide circulation d'organes pour trouver les receveurs les plus indiqués.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.