Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Réduire les coûts de la prise en charge de l’insuffisance rénale terminale : un exercice risqué… pour les patients !

Mis à jour le dimanche, 16 septembre 2012 09:45 - Écrit par Yvanie le dimanche, 16 septembre 2012 09:21

Une prise en charge limitée à trois ans des médicaments immunosuppresseurs pour les patients sans assurance privée.

Aux USA, pour les patients qui n’ont pas d’assurance privée, ces médicaments sont financés pendant les trois premières années de greffe par la solidarité nationale, via un dispositif appelé Medicare. Au delà de cette durée, leur prise en charge cesse, sauf pour les personnes de plus de 65 ans et les invalides du travail.

L’administration américaine a en effet considéré que la greffe devait permettre une réhabilitation optimale, un retour au travail et donc l’obtention des moyens financiers nécessaires ou, mieux, l’obtention d’une assurance médicale par l’intermédiaire de l’employeur.

Cette situation "idéalisée" est très éloignée de la réalité. Après trois ans, beaucoup de patients transplantés restent non assurés et n’ont simplement pas les ressources nécessaires pour financer eux-mêmes leurs médicaments (dont le coût annuel est d’environ 20 000 $).

Contraints d’arrêter leur traitement, ils perdent rapidement leur greffon et… retournent en dialyse – qui, elle, est prise en charge sans limitation de durée par Medicare - en attendant une éventuelle nouvelle greffe.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.