Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
Les dernières actualités

Réduire les coûts de la prise en charge de l’insuffisance rénale terminale : un exercice risqué… pour les patients !

Mis à jour le dimanche, 16 septembre 2012 09:45 - Écrit par Yvanie le dimanche, 16 septembre 2012 09:21

des conséquences économiques...

Aux USA, une transplantation rénale coûte en moyenne 110 000 $ la première année et 20 000$ les années suivantes. Ces montants sont à comparer aux 75 000 $ annuels que coûte la dialyse.

Différentes études médico-économiques ont ainsi montré qu’une extension de la prise en charge des immunosuppresseurs au-delà de 3 ans aurait non seulement des conséquences très favorables pour les malades et la qualité des soins, mais permettrait également une économie d’environ 200 millions de dollars par an.

Ce dispositif a de plus eu un autre effet pervers notoire : celui de limiter de manière sensible l’accès à la liste d’attente de greffe des patients jeunes(2). Les équipes de greffe américaines, confrontées à une pénurie de greffons encore plus importante que celle que nous connaissons en France, sont manifestement réticentes à inscrire des patients dont elles anticipent qu’ils ne seront plus en mesure de faire face au coût de leur traitement au bout des trois années fatidiques…

(2) Grubbs, Vanessa, Laura C. Plantinga, Eric Vittinghoff, Ann M. O’Hare, and R. Adams Dudley. “Medicare Immunosuppressant Coverage and Access to Kidney Transplantation: A Retrospective National Cohort Study.” BMC Health Services Research 12, no. 1 (August 16, 2012): 254.

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.