Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Powered by Easytagcloud v2.1
L'insuffisance rénale

Médicaments, observance et pharmacovigilance

Mis à jour le vendredi, 11 mars 2011 03:53 - Écrit par Yvanie le lundi, 28 février 2011 07:31

 

Les médicaments de l'insuffisance rénale, de la dialyse et de la greffe

Ces trois stades de la maladie rénale se caractérisent, en général, par un grand nombre de médicaments indispensables à prendre et destinés à pallier les nombreux déséquilibres engendrés par la maladie.

Il s’agit des anti-hypertenseurs, des chélateurs du phosphore et du potassium (qui ont une action locale dans le tractus gastro-intestinal), de l’EPO qui stimule la production de globules rouges, de fer (par voie orale ou injectable) qui permet de reconstituer les réserves de l’organisme, des produits luttant contre l’hyperparathyroïdie secondaire, etc. Voir "les médicaments de la dialyse".

Il s'agit aussi, et bien évidemment, les médicaments "anti-rejet" chez les transplantés, qui sont l’élément central de la stratégie thérapeutique : voir "les médicaments de la greffe".

Il faut aussi prendre en compte les médicaments rendus nécessaires par les autres maladies, comme souvent le diabète de type II, l’insuffisance cardiaque, l’hypertension artérielle, l’insuffisance respiratoire, etc.

Souvent, le patient dispose d’une ordonnance très longue et est astreint à des prises bi- voire tri-quotidiennes desquelles il ne peut pas s’exonérer. En effet, les bons résultats procurés par les médicaments sont étroitement liés à une conduite "vertueuse" qu’il est judicieux de respecter. C'est ce qu'on appelle l'observance : est-ce que j’observe strictement les consignes de prise du médicament ? la posologie ? le moment de la journée ? la prise séparée d’autres médicaments ? la distance d’avec les repas ? etc.

L’observance stricte des prescriptions de médicaments est compliquée par d’autres injonctions importantes, notamment le régime alimentaire, la diminution des volumes ingérés (pour les patients dialysés), l’abstinence tabagique, etc. sans parler de la situation générale du patient qui peut l’inciter à relâcher sa rigueur, sous le coup d’épisodes dépressifs, de laxisme quand par exemple il se déplace et "oublie" ses médicaments, d’oubli de renouvellement de l’ordonnance chez le pharmacien, et d’autres aléas qui entravent la régularité de la prise de ses médicaments.

 

 

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.