Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Ce que nous voulons : le plaidoyer de Renaloo

Mis à jour le lundi, 21 mai 2018 09:28 - Écrit par Renaloo le dimanche, 26 février 2017 11:52

Réformer les financements pour améliorer la qualité des soins et garantir la pérennité de leur prise en charge

Une réforme de la prise en charge des maladies rénales est nécessaire et urgente, pour les patients comme pour le système de santé. Elle ne peut se faire sans réforme des financements. Renaloo la réclame de longue date et rend publiques des propositions concrètes pour la mettre en œuvre.

Un mode de tarification inadapté

Le mode de tarification actuelle de la dialyse est un frein au développement des pratiques qui peuvent améliorer les parcours des patients, leur autonomie et leur qualité de vie. Ces difficultés ont été mises en évidence ces dernières années par différents travaux : Etats Généraux du ReinCNAMTSHaute Autorité de SantéCour des comptesHCAAM, etc. Il est donc nécessaire d’agir.

Nos propositions : une réforme du financement basée sur 5 grandes mesures

Dans la suite de sa plateforme de propositions « Cap sur le rein » 2017-2022, qui fixe des objectifs en termes d’évolution des prises en charge, Renaloo a élaboré des recommandations pour une réforme reposant sur des modalités de financement innovantes, garantissant à la fois une amélioration de la qualité des soins et de la vie des patients, mais aussi la soutenabilité pour notre système de santé.

  • Un forfait pour les stades précédant le remplacement rénal, intégrant un dispositif d’orientation vers la greffe et / ou la dialyse
  • Des forfaits, rémunérations médicales et incitatifs pour les patient-e-s privilégiant les modalités de dialyse les plus autonomes
  • Une optimisation des « forfaits greffe » incitant au développement de l’activité de transplantation et de son efficience
  • Des bonus sur objectifs, visant à créer des incitatifs forts aux bonnes pratiques, pour les structures de dialyse
  • Une réforme du financement des transports pour la dialyse

Ce document est le résultat de la mobilisation d’un groupe de travail* issu du comité médical et scientifique de Renaloo, rassemblant patients, professionnels, représentants d’établissements, experts en santé publique et économie de la santé.

La mise en œuvre de ces propositions permettrait non seulement d’engager une réforme efficace, mais aussi de faire des maladies rénales un modèle dans le champ des pathologies chroniques. La situation actuelle du financement des traitements de remplacement rénal permet d’envisager d’importantes marges de manœuvre pour financer ce nouveau dispositif.

La réforme que nous proposons, construite par, pour et avec les patients, fait en outre parfaitement écho aux priorités identifiées par la Ministre de la santé pour améliorer la pertinence et l'efficience des soins. Il nous faut donc sans attendre la mettre en œuvre, ensemble.

> Télécharger nos recommandations : « des financements innovants pour une réforme indispensable » (décembre 2018)
 

*Anne-Valérie BOULET (AIDER), Yann BOURGUEIL (médecin de santé publique, IRDES), Yvanie CAILLE (INDS), Roland CASH (économiste de la santé), Alain COULOMB, rapporteur, Guillaume DE DURAT (spécialiste en droit de la santé et du système de soins), Marianne DOZ (économiste de la santé), Corinne ISNARD BAGNIS (néphrologue), Pascal STACCINI (médecin de santé publique, CHU de Nice), Philippe ROLLAND (AUB).

> Les propositions de la plateforme Renaloo pour l'élection présidentielle de 2017 sur les financements

> Le rapport 2015 de la cour des comptes sur la dialyse et son financement

> L'avis paru en 2016 du Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie

> L'article de Mediapart paru fin 2016 "l'absurde rente de la dialyse"