Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo
Mon histoire

Vivre avec la maladie...

Mis à jour le lundi, 28 mai 2012 02:59 - Écrit par Yvanie le jeudi, 04 juin 2009 09:58

Voilà un sujet difficile ! J'étais ingénieur dans une grande banque, responsable d'une équipe d'informaticiens. Autant dire que lorsque la dialyse est arrivée, je me croyais protégée sur ce plan. Je me trompais sur toute la ligne.

Depuis que je me suis fait greffer le cerveau d'Einstein, tout le monde me propose du boulot. Curieux non ?

Ma société n'a rien fait pour me faciliter les choses, bien au contraire. Tous les prétextes administratifs étaient bons pour retarder le paiement de mes salaires, l'établissement des attestations nécessaires à la sécurité sociale, etc. Bref, sans rentrer dans les détails, la situation est vite devenue inextricable.

Toutes ces difficultés se sont accumulées au fil des mois. A tel point que je n'ai eu aucunes ressources entre janvier et septembre 2002 : ni salaires, ni indemnités journalières. Trois jours après la greffe, depuis mon lit d'hôpital, je passais d'interminables coups de téléphones un peu partout pour tenter de faire bouger les choses, en vain.

C'est un véritable bras de fer qui s'est établi, et qui n'a abouti que très récemment, puisque la législation était de mon côté. Cependant je me serais volontiers passée de ces épreuves supplémentaires, qui s'apparentaient à un véritable harcèlement moral, sans parler des difficultés financières.

Il ne fait pas bon être à la fois jeune, cadre et malade.

Mon conseil à tous ceux qui sont confrontés à de telles situations, c'est de rester très vigilants et de ne pas hésiter à se faire aider : des assistantes sociales (dans votre entreprise, à l'hôpital qui vous suit, dans votre mairie ou même à votre caisse de Sécurité Sociale) peuvent vous renseigner sur les règlements en vigueur et vous épauler dans vos démarches.

Si cela ne suffit pas, vous pouvez aussi faire appel à un syndicat. Il est aussi très utile de disposer d'une prévoyance. Pour le reste, tout dépend de la convention collective de votre société.

N'hésitez pas à vous référez à la rubrique "Vos droits : le travail" de ce site...

Pour poster un commentaire veuillez vous identifier.