Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Le récit

Mis à jour le jeudi, 31 mai 2012 09:45 - Écrit par Yvanie le mercredi, 03 juin 2009 01:17

Nous sommes maintenant fin novembre, et mon traitement a atteint sa vitesse de croisière. La formation se poursuit, nous sommes très demandeurs et cela semble motiver notre professeur. Il est également décidé que mon bilan pré-transplantation va commencer, il peut en effet être réalisé avant la première consultation en centre de greffe, ce qui permettra d'accélérer le processus. Aucun obstacle apparent n'empêche d'envisager une greffe à partir d'un des reins de ma maman, c'est donc cette piste qui est privilégiée. J'essaie cependant de ne pas la considérer comme acquise, je sais qu'un long chemin reste à faire avant qu'elle ne se concrétise et que de nombreux éléments pourraient la remettre en cause.
Cependant, mon groupe sanguin (O) est le plus demandé et en cas de greffe à partir d'un rein de cadavre, la liste d'attente est très longue. On me parle de quatre à cinq ans. Je me demande déjà comment je pourrai tenir le cas échéant.

je dois également choisir un centre de greffe, pour cela j'interroge à peu près toutes les personnes plus ou moins concernées qui croisent mon chemin, essentiellement des soignants. Je regrette une fois de plus de ne connaître aucun greffé qui aurait pu me renseigner sur le sujet !
Il en ressort que la plupart des grands centres parisiens se valent, il me faut cependant faire un choix.

C'est la clinique qui se charge d'organiser ce bilan, qui sera fait en externe : sur une période d'environ trois semaines, entre le 20 novembre et le 6 décembre 2001, je passe toute une série d'examens : écho-doppler de l'aorte et de la veine iliaque, échographie cardiaque, mammographie, radio des sinus et panoramique dentaire, cystographie rétrograde, fibroscopie gastrique, ainsi que des consultations pneumo, ophtalmo, stomato, gyneco et ORL.

Le tout s'apparente à un véritable marathon, mais est indispensable pour vérifier que je ne présente aucune contre-indication et aucun foyer infectieux. La perspective de la greffe me motive tellement que je traverse cette période pourtant mouvementée avec enthousiasme, et sans aucune angoisse. Tout se révèle normal, j'ai juste une légère gastrite qui nécessite un traitement, je récupère à cette occasion deux photos polaroïdes de l'intérieur de mon estomac ! L'examen ophtalmologique montre également que ma myopie a progressé de 0,5 dioptries à chaque œil, alors qu'elle était stable depuis plus de dix ans. Cette aggravation soudaine s'explique sans doute par mon hypertension au début de la dialyse.

A l'issue du bilan, la clinique se charge également de prendre un rendez-vous avec le centre de transplantation que j'ai choisi, il est fixé au 18 février 2002. Il y a des dates que l'on attend tellement qu'il devient ensuite impossible de les oublier.