Identifiez-vous !
Adhérer à Renaloo Faire un don à Renaloo

Le récit

Mis à jour le jeudi, 31 mai 2012 09:45 - Écrit par Yvanie le mercredi, 03 juin 2009 01:17

En février 98, je consulte un généraliste de mon quartier pour une fièvre persistante. Il diagnostique une grippe, me prescrit du doliprane et un arrêt de travail de 8 jours. Les choses ne s'arrangent pas, je me sens de plus en plus mal et la fièvre grimpe toujours. Retour chez le médecin, qui demande des analyses d'urine et de sang. Une infection urinaire est détectée, mais en plus ma créatinine est maintenant à 292 µmol/l. Coup de téléphone du médecin qui veut me voir en consultation très rapidement. Il nous annonce que je suis à la limite de la dialyse (arg !) et qu'il faut consulter un spécialiste au plus tôt. Panique à bord !

Dès le lendemain, nous avons rendez-vous chez un néphrologue qui me dit que j'ai une pyélonéphrite (que je traîne quand même depuis 10 jours sans traitement.), me prescrit des antibiotiques et nous rassure quant à la créatinémie : elle est certes élevée, et traduit une insuffisance rénale, mais ne justifie absolument pas la dialyse pour le moment.
Je dois refaire un contrôle biologique dans quelques jours, et passer une échographie des reins. Je suis épuisée par l'infection.

Durant la semaine qui suit, les antibiotiques font peu à peu leur effet, la fièvre tombe. Je passe mon temps à dormir. Les résultats des nouveaux examens s'avèrent normaux, la créat est redescendue à 240 µmol/l.

Tout va bien !