Vos témoignages

Martine : il faut toujours y croire !

Mis à jour le mardi, 11 août 2009 02:32 - Écrit par Yvanie le jeudi, 13 mars 2003 11:00

j'ai 50 ans, je m'appelle Martine, j'habite la région lyonnaise et j'aimerais à mon tour apporter mon témoignage, pour tous les patients en attente de greffe. Je veux leur dire combien il est important de croire qu'un jour la greffe arrivera, au moment où l'on s'y attend le moins. Il faut TOUJOURS Y CROIRE !! Et conserver un moral d'acier.

La dialyse est le traitement le plus odieux qui existe, vivre grâce à une machine nous enlève toute humanité, être piqué, branché… quel supplice.

J'ai été dialysée pendant 4 ans, à raison de 8h trois fois par semaine (dialyse de nuit, j'ai continué à exercer une profession) et les médecins refusaient l'inscription sur la liste des demandeurs de greffe.
J'avais eu un an avant le début de la dialyse un autre grave problème de santé.
Mon insistance et ma ténacité, (j'ai pris contact avec d'autres médecins plus compréhensifs) ont fait que j'ai réussi à passer tous les examens pré-greffe, c'était en mai 1998….
Inscription faite sur la liste de l'EFG. La longue attente commençait… Elle allait durer plus d'un an encore, avec des périodes de désespoir, d'envie d'en finir. Se dire : " aller à la clinique tous les deux jours "… Même si je continuais à voyager, pas toujours dans de bonnes conditions d'hygiène ! Je ne vous recommande pas la dialyse en Guadeloupe, mais Djerrba, et plus près de chez nous la Bretagne, c'est tout à fait bien…
Et puis un soir, il était 22h, c'était le 2 août 1999, j'étais en vacances à 100 kms de chez moi, appel de l'Hopital : " Nous avons un greffon, soyez ici dans une heure ".
Ambulance… autoroute… arrivée dans le service, entourée de toute l'attention du personnel, malgré la période des vacances… Même si j'avais un peu peur : " Est ce que ce ne sera pas un brancardier qui va me greffer ?? "
Examens… Tests en tout genre… Encore l'attente… Et à 5 heures du matin, tout est OK, On y va !!

Pour moi, ce moment est le plus beau de ma vie, même à la naissance de mes deux enfants je n'ai pas ressenti une telle euphorie.

Dans 5 mois je fêterai le 4ème anniversaire de ce cadeau de la VIE, et il ne passe pas un jour sans que je pense à celui ou à celle à qui je dois cette NOUVELLE VIE.

Je veux juste ajouter que l'équipe de néphro de l'hôpital E. Herriot à LYON est FORMIDABLE !

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.